jeudi, novembre 29, 2007

La prochaine fois

L'histoire débute sur une lettre écrite à un ami, lettre qui doit être remise en main propre à une personne précise dans le futur.

Évidemment on le comprends qu'à la fin! Une histoire basée sur la reconnaissance des âmes soeurs qui au fil des siècles se retrouvent pour finaliser leur histoire d'amour qui a été court circuitée en cours de route. Évidemment il faut y croire un peu sinon on perds vite de l'intérêt. Quoique... tout tourne autour d'un peintre russe qui a fui St-Pétersbourg pour se réfugier à Londres. Je n'en dirai pas plus sur l'intrigue.

Pour qui aime l'histoire de l'Art, il est très intéressant de suivre les démarches requises pour faire une vente aux enchères, expertiser une toile pour fins d'authentification et tous les déplacements de par le monde que ça peut impliquer.

Un seul hic à mon avis; j'ignore si Levy veut trop bien faire mais certains termes m'ont fait tiquer durant ma lecture. De qualifier un tronc d'arbre séculaire quand c'est TOUT l'arbre qui l'est, j'ai l'impression que les deux autres que j'ai lu de lui étaient mieux travaillés. C'est de là peut-être que viennent les critiques de ses pairs?

Par contre dès le début de ma lecture j'ai retenu cette phrase:

Chacun de nous fait et défait son existence à son propre rythme. Nous ne vieillissons pas à cause du temps qui passe, mais en fonction de l'énergie que nous consommons et renouvelons en partie.

2 commentaires:

cherie a dit…

C'est bien comme livre ? A part le 1er "et si c'était vrai" j'ai pas trop aimé les suivants un peu trop romantique à mon gout.

Beo a dit…

Chérie * Mon premier à moi c'est: Et si c'était vrai. Donc, la découverte et une belle détente.

Le 2e: Sept jours pour une éternité m'a beaucoup plu de par son originalité.

Celui-ci se lit très bien aussi. Faut dire que j'ai étudié l'Art et que ce volet m'a passionné dans le livre. Le reste ça va encore... mais j'ai un zeste de déception.