dimanche, mai 18, 2008

L'interprète

Ce samedi fut bien pluvieux et humide. Sombre et vilain, he he! J'en ai profité pour cuisiner une bonne soupe aux légumes, entre-autre...

Météo idéale pour déguster une bonne fondue avant de visionner L'interprète.

Il faut bien s'ancrer à la trame du film et ne rien perdre pour arriver à suivre cet excellent film de Sydney Pollack.

Interprète à l'ONU, Silvia Broome surprend par hasard une conversation révélant un complot contre un chef d'État africain. Traquée par des tueurs, elle est placée sous la protection de l'agent fédéral Tobin Keller.
Mais plus ce dernier découvre le passé de la jeune femme, plus il la pense elle-même impliquée dans la conspiration. Silvia est-elle une victime ou une suspecte ?



J'ai bien aimé les recoupements de l'actualité africaine qui ont fait l'enfance de Silvia, qui ont fait son malheur, qui l'ont poussée à l'ONU et qui bien des années plus tard font qu'elle soit partie prenante de tout ce tohu-bohu autour de la visite du président de ce pays d'Afrique, venu expliquer ses problèmes causés par les terroristes et résistants.

Le film nous tient en haleine du début à la fin. La complexité du scénario tient à nous montrer le génie dont doit faire montre les agents chargés de la sécurité de ces hauts personnages invités à l'ONU sur territoire américain tout en étant en territoire onusien dès qu'ils ont passé la porte du bâtiment de l'ONU.

De choisir une simple interprète parmis tant d'autres pour héroïne, est un excellent choix. Ces gens ne sont pas que des robots translateurs... Ils ont le devoir de reproduire mots pour mots les discours, ce qui ne leur enlève pas leur personnalité propre, leur passé...

Je sais pas comment Kidman arrive à me charmer à chacune de ses prestations; mais elle y arrive très bien.

Penn... j'apprivoise gentiment ;)

Bref: un bon film!

6 commentaires:

Shandara a dit…

Coucou! Je vois que tu as été bien occupée, j'espère que ton week-end sera reposant! Je reprends tout doucement ma routine de lecture des blogs... pas évident après 2 semaines de break!! bises!

Le baudet a dit…

Un excellent film que j'avais pris plaisir à voir il y a quelques temps et qui comble ces tristes soirées pluvieuses de printemps.
Bonne journée.

Beo a dit…

Shandara * Moi j'ai bien hâte de lire ce que vous avez fait durant la visite de ta maman ;)

Beo a dit…

Le beaudet * Bienvenue à toi par ici.

C'est vrai qu'un film par une telle soirée tristounette est bienvenue.

Dr. CaSo a dit…

Oui j'avais bien aimé ce film, surtout parce que je trouvais intéressant de mieux connaitre la vie des traducteurs de l'ONU (on se fait souvent des idées sur ce qu'est le travail de traducteur). Ca ne doit pas être un boulot facile, on doit en voir des vertes et des pas mûres tous les jours, dans ce genre de contexte!

Beo a dit…

Dr. Caso * J'ai trouvé ça intéressant moi aussi.

Ainsi que le traitement du sujet du génocide qui sans nous montrer trop l'action et les corps sanguignolants à perte de vue, n'en perds pas moins sa véracité.