vendredi, avril 22, 2005

Les 3 piliers

Le système Suisse de prévoyance est original. Basé sur la logique du pilier. Un pilier ne tient-il pas solidement un pont ou autre construction élevée?

"Le système des trois piliers, qui est l'un des aspects de cette sécurité et qui est inscrit dans la Constitution fédérale, garantit votre prévoyance personnelle et professionnelle ainsi que celle de vos proches en cas de vieillesse, d'invalidité et de décès."

Le premier pilier est une prévoyance obligatoire, régie par l'Etat

Le deuxième pilier est une prévoyance professionnelle, obligatoire de part égale de l'employeur et de l'employé qui s'accumule avec vos années de vie active en prévision de la retraite ou selon la loi en vigueur, qui peut être retirée pour l'achat d'un bien immobilier ou pour le départ définitif de Suisse.

Le troisième pilier est une prévoyance privée, facultative. Un peu comme le système des REER au Québec.

En résumé: le premier pilier est intouchable avant la retraite.

Le 2e pilier a des possibilités de rachat assujetties à certaines restrictions et surtout dès 2006 ce ne sera plus possible de le faire avant d'avoir 65 ans...

C'est précisément cet aspect qui nous permets d'envisager l'achat d'un appartement en condominium, tout en sachant qu'il reste encore plus de 20 ans d'années de travail pour postit©, donc un nombre d'années suffisant pour accumuler à peu près le même montant avant sa retraite.

En engageant ce 2e pilier dans l'acquisition d'un logement, ça devient déductible d'impôts.

Ne vous demandez plus pourquoi plusieurs Suisses viennent au Québec ou ailleurs pour acheter une ferme ou autre biens: c'est qu'ils ont racheté leur 2e pilier et ça leur sert de fonds d'investissement. Par contre ces mêmes personne, s'ils leur arrive de revenir en Suisse, dans le pire des cas: ils en résulte qu'ils ont tout perdu cette prévoyance qui ne se reconstitue pas en quelques années.

Le 3e pilier est personnel et suivant un montant versé, soit mensuellement ou annuellement, sert à constituer un fond, normalement géré en bourse par des courtiers et qui avec le nombre d'années devient disponible par tranches, pouvant servir de dépannage en cas de coup dur, d'argent libre pour effectuer des voyages sans toucher au budget normal ou bien d'accumuler jusqu'à échéance, soit encore et toujours l'âge de la retraite.

Au début quand on est pas d'ici: c'est pas simple à assimiler toutes ces nuances qui n'ont rien à voir avec le système Nord américain. Faut mentionner que chaque pilier a un volet invalidité et décès.

Si je connais si bien maintenant c'est que durant un an j'ai travaillé pour un groupe offrant différentes possibilités de 3e pilier. Je prenais les rendez-vous au téléphone en ignorant tout mais absolument tout au départ de ce système. Pas grave: j'avais pas à expliquer mais à convaincre que mon patron saurait le faire lui. Avec le temps j'ai appris, mon ancien patron et ami maintenant, est toujours ma référence en investissement financier ou simplement pour fins de renseignements.

Alors voilà. Pour approfondir vous pouvez aller voir les liens mais je sais déjà que ça ne vous avancera pas beaucoup sauf pour visualiser la structure de ces fameux piliers.

4 commentaires:

C'est Raoul a dit…

Bonjour,
(j'arrive de chez Olivier, et j'ai fait une recherche sur les impots)
Merci pour les explications. Je fais quelques recherches, et je me demandais a quoi ca correspondait cette histoire de pilier.
J'aurais p-e une question sur les impots. Je cherche sur le net, mais ca n'est pas évident.
On m'a proposé un emploi en Suisse, pour 6 mois. Logé en Suisse.
Je me demande comment se passe la fiscalité entre les 2 pays. Je vais passer un peu plus de 6 mois en Suisse et revenir au Canada.
Votre situation est différente, mais p-e que vous avez une idée.
D'après ce que je comprends je paierais des impots au Canada sur mes revenus canadiens de cette année la, et en Suisse sur les revenus Suisse de cette même année.
Avez-vous un ordre de grandeur du % d'impots en Suisse (et si on en récupère une partie en repartant).

Je vais contacter le Fédéral au Canada, mais je suis pas certain.

Beo a dit…

Bonjour Raoul, vu le peu de temps que vous passerez ici, il y a sûrement des conditions d'impositions spéciales.

Le mieux serait de demander des explications à votre futur employeur qui de toute manière s'occupera de ces détails vu qu'il prendra vos impôts à la source, soit sur votre paye.

C'est Raoul a dit…

Merci. Je vais vérifier avec eux et appeler le fédéral ou un fiscaliste pour en tirer le meilleur.

Beo a dit…

Bonne chance dans vos projets!