mercredi, octobre 17, 2007

La rage

Je cherche rarement les histoires sordides, les magazines à sensations ne m'ont pas comme public sauf pour des cas bien précis.

Le jour de la mort de Marie Trintignant; nous étions au dessus de l'Atlantique, pratiquement arrivés au Québec.

J'aime bien Noir Désir-notez que c'est au présent-, je ne connaissais pas beaucoup Marie sauf par son père. Je n'ai pas suivi sa carrière non plus.

Mais cette terrible nouvelle de par le fait que CETTE FOIS, la femme battue mortellement était un personnage public...

Du coup les faits étaient sordides, étant étalés dans la presse.

Comment ces faits ont pu et peuvent encore être plus sordides que ceux qui tuent 4 femmes par jour dans les mêmes circonstances en France? On joue à faire des statistiques, elles sont plus terribles en Espagne ou ailleurs; mais il me semble qu'il ne sert à rien de statistiquer ces débordements dont les femmes sont victimes si ce n'est que pour les chiffrer...

La libération de Cantat après 4 ans de purgés sur les 8 années prévues, reviennent à dire que la vie d'une femme est bien peu de chose... je n'ai rien de personnel contre Cantat, qui je l'ai dit a toute mon admiration en tant qu'artiste.

Ma rage va plutôt à toute la société qui encore en 2007 ne donne pas sa vraie place aux femmes. On ne parle pas des revendications féministes ou autres... juste celle d'être une citoyenne au moins égale à l'homme en tant que vie humaine... c'est trop demander???

Le témoignage de Lio est tellement juste, calme-elle qui sait si bien s'emporter le moment venu-; ce témoignage m'a tiré les larmes et continue de le faire, tellement la vie est un calvaire pour nombre de femmes et ce à plusieurs titre.




Ce billet n'a pas été inspiré par celui-ci quoique je l'avais lu quelques minutes avant de tomber sur la vidéo du témoignage de Lio...

10 commentaires:

Christophe Berget a dit…

Entièrement en accord avec toi.

Beo a dit…

Merci Christophe; ça fait plaisir de ne pas avoir la rage seule dans mon coin, quoique je sais bien que plusieurs partagent mon avis.

Pourquoi donc les autorités n'en font si peu de cas alors? Je suis sidérée... pourtant chaque homme a une mère, une soeur :(

Tangerine a dit…

Moi aussi j'ai été scandalisée qu'il ressorte aussi vite. Ça n'a aucun sens.

Marchello a dit…

Triste et intolérable cette épisode Cantat-Trinignant!

Dans une société évoluée la violence est tout simplement inacceptable entre qui que se soit. L'idée de vengeance l'est tout autant.

En profitant de sa popularité chez les jeunes, Cantat pourrait fort bien les sensibiliser à cet état de fait. Perdre son control dans la violence est souvent accompagné d'un grand manque de maturité. Ainsi ça prendrait un certain sens.

Beo a dit…

Tangerine * Exactement, aucun sens et c'est un cs médiatisé alors... imagines ceux qu'on en entends pas parler!!!

Beo a dit…

Marchello * C'est clair, reste à savoir comment il pourrait y arriver avec l'interdiction formelle d'aborder le sujet dans ses oeuvres....ça fait partie du jugement!

Danielle a dit…

Pour ma part, j'ai trouvé cette histoire nébuleuse... je ne crois pas que le message soit que la vie d'une femme ne vaut rien. Je pense simplement qu'il a été traité comme n'importe quel condamné.
J'ai trouvé Nadine Trintignant hideuse et méchante; frustrée et je crois que sa relation avec Marie n'était pas plus saine que celle que cette dernière avait eue avec le chanteur...
Pour moi, les deux se valaient bien et si je pense que le crime en fut bien un et méritait sentence... je ne suis pas tendre avec ce milieu de fous... mais je me dis que tant mieux pour lui s'il est dehors et que la vie continue...

Pour moi, cette histoire est avant tout le reflet d'un milieu riche qui croit pouvoir tout se permettre... Quand deux personnes se droguent et se tapent dessus, et que le plus fort l'emporte sur le plus faible... ben je ne trouve pas que c'est la même chose que ce qu'on voit régulièrement.

Beo a dit…

Danielle * Je suis tout à fait d'accord avec toi.

Je pensais surtout à toutes les autres femmes battues de par le monde, rares sont celles dont l'auteur a la punition méritée.

Danielle a dit…

Oui, alors je comprends! Mais je trouve que de prendre l'exemple Cantat-Trintignant comme représentatif de la violence faite aux femmes n'aide en rien la cause des femmes victimes de violence de par le monde... trop nombreuses en effet...

Beo a dit…

Danielle * Faut dire que je me souviens trop de l'effet bizarre que ça m'avais fait d'apprendre cette nouvelle en étant dans l'avion et presque arrivés à Montréal.

Physiquement j'étais encore entre deux continents; ça m'avait fait comme si on me tirait par le col de chemise par en arrière.

Tu sais comment on anticipe nos séjours au Québec et hop cette nouvelle me ramenait illico en Europe!

J'ai pris cet exemple cette semaine à cause de la remise en liberté de Cantat et surtout à cause de la vidéo de Lio qui en connait un rayon ayant été battue elle-même et qui connaissait Marie.

Notes que j'ai débuté mon billet en me targuant de ne pas lire les journaux à sensation ;)

Tu vois l'effet que ça me fait? Hihihihi!