jeudi, septembre 11, 2008

Et quoi encore ...

Parfois je me demande bien à quoi ça sert d'établir de telles lois si c'est pour ne pas les faire respecter! Les poissons rouges suisses peuvent être tranquilles: ils ne seront plus éliminés dans les toilettes ou dans le congélateur mais dûment assommés avant d'être tués, aux termes d'une législation de protection des animaux qui est entrée en vigueur ce lundi 1er septembre 2008.

La nouvelle «ordonnance» règlemente dans le moindre détail le traitement à réserver aux animaux --qu'il soient d'élevage, de compagnie ou destinés à des expériences scientifiques-- ou sauvages lorsqu'ils vivent dans des cirques, zoos ou vivariums privés.

Toujours pour les poissons, il est dès à présent interdit en Suisse de les «pêcher à la ligne dans l'intention de les remettre à l'eau» et d'utiliser des poissons vivants comme appât.

Les chiens helvétiques bénéficient d'une protection particulière puisque tout candidat à en posséder un devra suivre une formation obligatoire.

Les cours, dispensés par des formateurs accrédités, auront notamment pour but de «dresser» les maîtres pour réduire les risques de morsure par leur animal. Les chiens agressifs devront être exclus des élevages afin de privilégier la sélection d'individus équilibrés et pacifiques.

Il sera également interdit de couper la queue ou les oreilles d'un chien ou de le «soumettre à des interventions chirurgicales pour obtenir des oreilles tombantes». Les importations de chiens auxquels ces traitements ont été infligés sont interdites.

Les individus de certains espèces comme les perruches et les hamsters, ne pourront pas être seuls.
De même, les lamas, alpagas et yacks devront être contact avec des congénères tandis que moutons et chèvres devront avoir au moins «un contact visuel avec des congénères».

Les porcs auront une douche à leur disposition pour les rafraîchir.

Les chevaux devront «avoir des contacts visuel, auditif et olfactif» entre eux tout ayant la possibilité de s'éviter. Les locaux où ils sont détenus «ne doivent pas comporter d'impasses» et l'utilisation de fil de fer barbelé pour leurs enclos est proscrite.

Une longue annexe à la réglementation précise les surfaces minimales à allouer aux animaux, un éléphant mâle ayant par exemple droit à un box de 30 mètres carrés alors que les femelles devront se contenter de la moitié.


Agence France-Presse
Genève


Je suis évidemment d'accord sur les principes de respect pour la vie quelle qu'elle soit. Sauf que depuis mon arrivée je ne peu que constater que les gens détournenet allègrement les interdictions déjà en place.

Les chiens à queues et oreilles coupées sont interdits? Qu'à celà ne tienne: certains vont les acheter dans d'autres pays. J'ignore si ça va vraiment changer les comportements... Par contre, il paraît que les Français se sont bien payé la tête des Suisses lors de la publication de ces nouvelles contraintes ;)

12 commentaires:

Jennifer a dit…

2 hamsters! Et bien je ne savais pas qu'un hamster s'ennuyait à ce point. Ce sera difficile de faire respecter la loi...ils vont faire des visites à domiciles ;)!

coco a dit…

La Suisse a toujours été un pays un peu...euh ...spécial! Je n'ai rien contre eux, je le précise mais des fois .... Ce texte me fait bien rire. A croire que les animaux sont encore mieux traités que les humains. Seule chose que je dis est : que les propriétaires de chiens, en France, devraient ramasser les déjections de leur animal. Y en a marre de ramener des "souvenirs" à la maison..

Beo a dit…

Jennifer * J'avoue que certains trucs sont un peu tiré par les cheveux et pour faire respecter tout ça... il y a un excellent système en Suisse: la dénonciation!

M'enfin j'ai pas d'expérience à raconter sur ce point mais il paraît que c'est un excellent moyen pour renforcer les effectifs de contrôle!

Beo a dit…

Coco* Je t'avoue avoir d'abord cru à une blague en lisant ce texte... mais bon le 1er avril étant loin derrière ou devant, c'est selon :)

Moi j'ai remarqué que les Suisses ont tellement de bonnes intentions, veulent bien faire qu'ils en oublient les vraies priorités, qui elles... concernent les humains. M'enfin...

Pur bonheur a dit…

Wow! Je trouve ça super! Ça devrait être pareil ici! Il y a tellement de personnes qui ne savent pas prendre soin de leur animal...

Venise a dit…

Curieux quand même, je pensais que c'était sympathique de remettre le poisson à l'eau au lieu de le manger. Quant à faire, ils devraient obliger la pêche avec des mouches, ainsi le poisson serait intact et on pourrait le réexpédier intact dans son environnement naturel.

Mes amis Suisse m'avaient bien dit que la Suisse était une spécialiste des règlements. Il faudrait qu'il y ait celui de ne pas trop en avoir !

Docteur Maman a dit…

Moi aussi j'ai vraiment cru à un canular en lisant ça! En tout cas je me réjouis de ne pas habiter en Suisse parce qu'avec la façon dont je (ne) m'occupe (pas) de mes poissons dernièrement, j'aurais une amende c'est sûr.
Mais dis, comment ils font pour savoir si je l'ai assommé avant de le mettre dans les toilettes, ou s'il y est mort en chemin? Ils font une autopsie? ;o)

Beo a dit…

Pur Bonheur * Si ça peut aider à les conscientiser mais bon tant qu'à moi y aura toujours des gens qui laissent leur chien enfermé toute la journée, d'autres qui prennent même pas la peine de voir s'ils ont de l'eau et d'autres qui les élèvent au rang de divinités presques... pas de juste milieu!

Beo a dit…

Venise * Je sais pas mais j'imagine qu'il y a de l'exagération de certains pêcheurs qui veulent juste attrapper du poisson et le rejeter dans un piteux état. Ce qui à mon avis revient à de la torture... :(

Beo a dit…

Docteur Maman * Je me demande bien oui comment ils vont faire pour appliquer certains règlements de cette loi...

Sont bizarres parfois!

Alcib a dit…

Il ne faut surtout pas leur dire que, depuis la mort de sa compagne, ma perruche est seule dans sa cage. À son âge, je ne suis pas sûr que de lui mettre dans les pattes une jeune poulette-perruche rendrait vraiment Coco heureux.
(Coco, c'est aussi le nom de ma perruche, pardon, Coco ;o)

Ne devrait-on pas aussi interdire aux personnes d'être seules plus de 12 heures consécutives ?

Beo a dit…

Alcib * C'est précisément pour ce genre de cas que je trouve ça un peu nul de faire des lois dans ce sens.

Il me semble que le simple bon sens en guise de base suffirait. Pourquoi risquer des bagarres entre 2 animaux qui ne se tolèrement pas?

Pourquoi ne pas laisser en paix ton Coco et tous les autres qui n'aspirent qu'à vivre calmement après la perte du ou de la compagne?

Puis tu as parfaitement raison: personne ne devrait vivre une solitude imposée!