vendredi, février 16, 2007

Une autre aberration....

Il m'est arrivé de ne pas regarder les magazines d'information à la télé parce que les sujets ou plutôt les aspects que révélaient ces reportages me foutaient le moral à plat. Même sans être touchée personnellement, c'était plus de découvrir l'atroce réalité que les gens vivent dans mon pays d'adoption qui me foutait les boules.

Je suis dans une période à l'inverse. Donc hier; j'ai découvert l'horreur du traitement dont sont victimes un grand nombre de pères divorcés. L'horreur est un mot bien choisi!

Pour visionner l'émission c'est ici: j'étais intéressée aussi parce que je sais que des Québécois sont montés aux créneaux afin de mettre sur pied une association: Père Contact.

Bref: c'est vraiment la galère ici pour les hommes. On a vu un monsieur à qui il reste à peine de quoi manger et vivre sommairement tout en ayant un bon travail sauf que tout part en pension chez son ex-femme. Pareil pour la majorité des cas. Si jamais ils osent faire recours, ça se termine en flop total avec une facture dans les vingt milles francs de frais de cours en bonus et parfois par la prison si le père décide de vivre dans la dignité humaine -soit avec assez d'argent pour rencontrer les frais courants-, sauf que sa dignité est anéantie par un séjour forcé en prison!!!!

Un des témoignage nous montrait un papa qui vit à Londres, c'est la dame qui est rentrée en Suisse avec les enfants et qui l'oblige à venir 2 fois par mois ici, sur place, s'il veut voir ses enfants. Vous imaginez les frais??? Le temps perdu dans ces déplacements??? Et souvent, il doit passer par le tribunal pour faire avancer sa cause... qui est loin d'avancer d'ailleurs. Pour finir le monsieur perds son travail, et gagne à payer tous les frais inhérents au désir de voir ses enfants en plus de la pension alimentaire exorbitante!

Je suis sidérée...

6 commentaires:

Aurélie a dit…

Il y a la même chose en Norvège, une association pour aider les pères divorcés qui parfois tombent en depression quand leurs enfants et ex femme demenagent à l'autre bout du pays et c'est à eux de s'en accomoder. Ici c'est pas tellement une question d'argent en revanche.

Beo a dit…

Aurélie * Ici j'ose même pas donner les montants astronomique en jeu!

C'est pas tant le montant en fait comme les effets sur la vie du monsieur!

Sinon en général... on a jamais vu grand chose de positif aux divorces... et les gens continuent de se marier en Suisse comme une vague de je ne sais quoi. Dans le reportage: les mises en garde étaient aussi présentes que les témoignages!

looange a dit…

Pour ma part, je pense que le papa de Gabriel est plutôt bien traité :) On habite pas loin l'un de l'autre (depuis mon retour de France). Et on se laisse beaucoup de marge de manoeuvre ;) Je pense qu'on a réussi à trouver un certain équilibre.

Beo a dit…

Looange * J'ai pas de peine à te croire. Ici quand la loi s'en mêle y saignent le papa à blanc et évidemment il lui faut un autre loyer assez grand pour accueillir les enfants quand ils viennent et il paraît que le phénomène contribue même à la pénurie de logements!!!

tofsi a dit…

Ce que tu décris là est horrible. C'est malheureusement le cas en France et au Etat-Unis aussi,j'avais vu des reportages sur ces deux pays.
La justice devrais revoir beaucoup de chose sur le divorce. Ce phénomène est récent et nous n'avons pas encore trouvé les bonnes solutions.

Beo a dit…

Tofsi * Ce que je décris; je l'ai vu à Temps Présent et ça se passe en Suisse.