mardi, février 13, 2007

Parfois, c'est payant de garder son calme!


Il pleuvait à verse ce matin, durant le trajet pour aller au travail; je me suis rendue compte que mes essuies-glace nettoyaient que la moitié de la surface normale... déjà rouler de nuit, sous une forte pluie: ça m'énerve. S'il faut que je perde un allié précieux alors là!!! Plus j'avançais, plus ils allaient carrément trop bas et ne remontaient plus vraiment tout en faisant un clic-theclick très fort à l'intérieur du capot!!!

Bref; je suis arrivée à destination et ils étaient morts! C'est réjouissant après être allée faire le service au garage où normalement ils contrôlent tout!

J'étais furax... comme si une facture de plus de 400 francs ne suffisait pas pour ce foutu service; il me faudra faire réparer encore un truc! Déjà que celui de la lunette arrière a lâché la semaine dernière.

Bref; ça m'a un peu stressée mais je me suis déjà mise à prier pour qu'il ne pleuvent pas quand j'allais la reprendre en fin de journée. Prières exaucées.

On avait une personne de moins que prévue en cette matinée, mais tout s'est bien passé jusqu'à ce que je sorte un peu avant les autres pour avoir le temps de griller une cigarette ou deux. Les interdictions s'étendent gentiment et moi tant que je suis au courant, je m'arrange autrement.

Donc, maintenant dans ce bâtiment, il est interdit de fumer partout, même dans l'entrée, contrairement à la dernière fois où j'étais allée. J'émerge donc de l'ascenceur la cigarette dans une main et le briquet dans l'autre.

ll y a 5 ou 6 monsieurs qui discutent devant la porte de sortie, dont un concierge avec tout son attirail. Il me fait signe que c'est interdit.

-Ah ok!

J'avance donc pour sortir complètement et un autre ouvrier me fait:
-C'est pour votre santé madame! sur un petit air moralisateur de mes fesses...

Je lui sourit en l'assurant que:
- Ma santé je m'en occupe!!!

Le concierge n'ayant pas l'air de s'enlever pour me laisser passer, je dis:
- Laissez passer!

Jusque là ça va. Je suis donc dehors en attendant les collègues et le patron, bien contente d'avoir un peu de temps à moi car on va manger à un Centre d'achat devenu non-fumeur, dans un restaurant non-fumeur et bon moi après les trajets en voiture de boîte toujours non-fumeur: il faut bien que je dégotte un petit instant par-ci par là, non mais... Déjà que j'ai fait ma pause du matin, sur une terrasse au 6e étage, dehors au grand vent!

Bref, mes collègues arrivent, on salue l'autre équipe, car on se sépare pour le reste de la journée.

Et BANG! Un monsieur, qui m'est totalement inconnu sort du bâtiment, et vient se placer face à moi puis il commence à m'invectiver comme si je l'avais injurié moi même... Au départ; je crois qu'il se trompe de personne carrément.

Il continue à m'insulter et c'était tellement inattendu et irréel:

- Vous devez être agréable à vivre vous!!! et patati et patata dans le même style d'insultes auxquelles je n'ai absolument rien compris. Il m'a déblatéré plein de trucs au sujet de la politesse et je ne sais plus quoi d'autres, jusqu'au moment où il s'est mis à plaindre mes collègues en me traitant de personne totalement désagréable!

Vous noterez que durant tout ce temps j'ai juste su dire:
-C'est à moi que vous parlez?
-On se connais?

Sinon, je le laissais aller tout seul, comme un con... le hic pour lui c'est que j'avais mes 5 collègues à côté de moi ainsi que le patron qui n'y comprenaient rien non plus et à sa dernière insulte, je lui ai fait:
- ça tombe bien, ces gens sont mes collègues, demandez-leur!

Je lui ai coupé le sifflet. Il est parti -faux jeton-, sauf qu'il est revenu sur ses pas pour me lancer une ou deux autres insultes comme pour se vider le coeur!

J'étais abasourdie et bien fière d'avoir gardé mon calme.

Sauf qu'ensuite, il me fallait rapidement trouver qui était cet hurluberlu hystérique! Je crois qu'il était avec les gens devant la porte de sortie, il aurait peut-être voulu m'expliquer le pourquoi du comment l'interdiction de fumer était une bonne chose, etc etc etc, il a été personnellement atteint dans son ego que je préfère sortir allumer ma cigarette au lieu d'entendre son discours moralisateur??? C'est une pure supposition de ma part, parce que personnellement à part le monsieur devant la porte: je n'ai retenu aucuns visages.

Mes collègues l'ont trouvé un poil agressif, hihihihi! Quand j'ai expliqué la raison pour laquelle je croyais qu'il piquait sa crise, le patron m'a dit: Y a toujours des gens qui ne se mêlent pas de leurs affaires.

Au moins: c'est le monsieur et non pas moi qui a eu l'air fou!

13 commentaires:

Christophe Berget a dit…

Pauvre monsieur qui ne te voulait que du bien pour ta santé !! lol, je déconne...Tu as bien fait et puis, tu es adulte, tu n'as pas besoin qu'on te dise ce que tu as à faire...

Beo a dit…

Christophe * Je n'ai aucune culpabilité.

J'ai suivi la consigne et c'est pas parce que j'ai traversé leur cercle de discussion que ça leur donnait le droit de m'y intégrer au passage! Non mais ;)

lancelot a dit…

POur l'essuie glace: les miens sont cuits et devant et derrière !!! Je ne vais pas les faire réparer car je vais me débarasser de cette poubelle !

Pour l'huluberlu: t'as bien fait de garder ton calme. Avec ces gens qui nous agressent grastuitement ils cherchent une réaction. La non-réaction les perturbent plus que eux te perturbent. Crois en moi.

Bisaelle a dit…

Vraiment, c'est gonflé...
Pour les réparations, j'ai une fois payé 1500CHF pour le service, préparation au contrôle technique et voilà qu'il m'ont monté l'essuie-glace arrière à l'envers. Il voulaient surement que je nettoye ma carrosserie et pas ma vitre... Depuis, je fais appel à mon ancien collègue qui est honnête!

tofsi a dit…

Quelle bonne réaction tu as eue là.
Moi, j'ai plus de peine... C'est bien que ton boss et tes collègues étaient là.
Essaye de garder le même calme quand tu iras saluer ton garagiste. lol!

Blue a dit…

Tu parles d'un excité! C'est pas bon pour la santé, ça. hihihi

Beo a dit…

Lancelot * J'ai pas le choix de passer au garage, après une inspection de mon chéri, c'est le support du moteur des essuies-glace qui a lâché!

Donc demain, en mon jour de congé: de préférence durant une éclaircie... sans pluie: je vais filer chez mon garagiste.

J'améliore mon Karma zen... je m'étonne à chaque fois!

Blue a dit…

Ah ben... mon commentaire ne s'est pas affiché!

Je disais donc...

Tu parles d'un excité! C'est pas bon pour la santé de s'exciter de même. ;)

Beo a dit…

Bisaëlle * Je suis sidérée par un certain non-professionaliste ici!

Je ne vais pas citer de corps de métiers car je crois que la gangrène de la suffisance est partout!

Bref: je ne suis pas étonnée de ton essuie-glace inversé... c'est tellement complexe tu vois: faut pas lui en vouloir le bougre...

Je suis consciente d'avoir été trop gâtée par mon ex qui faisait tout lui même sinon: j'arrivais aussi à réparer et contrôler certains trucs.

Beo a dit…

Tofsi * Tu sais... je réalise après coup! Pour ma zénitude... je t'assures qu'il aurait passé un mauvais quart-d'heure si on avaient été au Québec!

Dans un pareil cas de figure: il aurait ravalé ses paroles!

J'ai tellement été étonnée qu'il s'adresse à moi; puis de voir tous mes collègues autour... j'ai assuré comme au travail quoi! ;)

C'est une séquence qui aurait mérité qu'on la filme! Pour toutes les têtes hein; pas que la mienne!

Déjà: de le revoir en furie, et moi de me retourner pour voir derrière moi à qui donc peut-il parler sur un tel ton!

Et iiiiiiiiii!

Je vais pas engueuler mon garagiste; c'est pas dans ma nature. Déjà qu'en rentrant: j'ai été formellement accusée une seconde fois dans la journée de mauvais traitements envers autrui... j'en suis plus retournée que de l'épisode du midi... :(

Beo a dit…

Blue* Hihihihi! Dis-moi: ça t'arrives ce genre d'histoire juste parce que t'as eu un comportement somme toute normal???

Après-coup j'ai dit au patron: qu'il avait de la chance le bonhomme qu'on étaient pas au Québec... y aurait eu moins de douceur et de candeur de ma part pendant qu'il m'insultait.

Quoique maintenant c'est mon credo: ahhhhhh oummmmmmmm et qu'il s'excite le bonhomme: rien à foutre....

Le patron m'a répliqué qu'on était pas au Québec: j'ai renchérri en disant; je sais... j'aurais pas pu allumer ma cigarette avant d'être à x mètre de la façade alors.... ;)

Tangerine du Québec a dit…

Tu aurais dû lui faire un grand sourire et dire: Où elle est la caméra cachée? Je suis à drôle de vidéos là?

Beo a dit…

Tangerine* Oui; ça aurait été tordant sauf que le monsieur... m'a pris de court pas à peu près! Me sentait tellement pas visée au départ... après non plus remarques mais j'ai joué mon rôle correct: lol!