dimanche, janvier 27, 2008

Persepolis

On dirait vraiment que je passe mes journées/soirées à la télé depuis un mois! Une semaine chargée en décembre avec la Coupe Spengler, quelques soirées au Cirque devenues traditions du temps des Fêtes, des films ciblés sur Arte, le téléfilm Heidi sur la TSR dont j'en vois un épisode sur deux, et une année faste de patinage vu que ça se passe en Europe, donc à notre fuseau horaire et que la TSR diffuse le tout.

Le Championnat européen est terminé, il reste le gala de dimanche. J'ai quand même trouvé le temps et surtout eu grande envie de passer la soirée à la télé pour visionner Persepolis.


J'attendais impatiemment sa sortie en DVD, il m'a fallu un petit moment pour qu'il soit libre en location et maintenant je peut dire que j'ai vu!

Quel bijou!!


L'auteure a une pureté dans ses dessins qui mène à l'essentiel. Pour le sujet; on comprendra que c'est son autobiographie, ce qui est d'autant plus touchant. J'ai versé des larmes et j'ai ri. J'ai apprécié qu'on me raconte l'Iran de l'intérieur.

Téhéran 1978 : Marjane, huit ans, songe à l'avenir et se rêve en prophète sauvant le monde. Choyée par des parents modernes et cultivés, particulièrement liée à sa grand-mère, elle suit avec exaltation les évènements qui vont mener à la révolution et provoquer la chute du régime du Chah.

Avec l'instauration de la République islamique débute le temps des "commissaires de la révolution" qui contrôlent tenues et comportements. Marjane qui doit porter le voile, se rêve désormais en révolutionnaire.

Bientôt, la guerre contre l'Irak entraîne bombardements, privations, et disparitions de proches. La répression intérieure devient chaque jour plus sévère.

Dans un contexte de plus en plus pénible, sa langue bien pendue et ses positions rebelles deviennent problématiques. Ses parents décident alors de l'envoyer en Autriche pour la protéger.

A Vienne, Marjane vit à quatorze ans sa deuxième révolution : l'adolescence, la liberté, les vertiges de l'amour mais aussi l'exil, la solitude et la différence.


Bien des Nations ont connu la guerre, les révolutions, les trahisons, les changements de régime. Mais combien de pays l'ont vécu à la vitesse de l'Iran au point qu'une même personne, dans la vingtaine cumule tous ces revirements?

L'exil de Marjane n'arrangera rien, son retour au pays sera d'autant plus difficile. Je connais peu de peuple qui aie dû s'adapter si rapidement à tous ces changements. Les parents de Marjane sont admirables sur ce point.


Ce film est une perfection visuelle. Un film à voir si on veut comprendre les Iraniens, d'hier et d'aujourd'hui!

27 commentaires:

AK47 a dit…

Salut Béo,

Le chinois qui serait né au début des années 60 en Chine et qui aurait grandi jusqu'aux années 80 aurait sans doute vécu le même genre de bouleversement socio-économique.

; )

La BD de Marjane Satrapi est de toute beauté.

J'irais bien en Iran moi.

A.

PS: A ne pas oublier pas que l'Iran est à l'heure actuelle une économie plus ou moins florissante. Incroyable non ?

Beo a dit…

Ak47 * Ce qui m'a étonnée, c'est que l'Angleterre aie joué un grand rôle dans la mise en place du premier Empereur! Je l'ignorais.

AK47 a dit…

Le shah ? Complètement !

Mossadegh créait trop de tensions avec ces nationalisations des sociétés pétrolifères et comme le pétrole était déjà à l'époque une ressource stratégique pour les USA, l'Angleterre a pu mettre le boxon avec l'accord du grand S américain.

C'est intéressant d'ailleurs, le Shah a été renversé car il créait trop de tensions dans la nation iranienne, trop de libertés en trop peu de temps sans accompagnement de ce dugl*** ...

Enfin !

Dans un conditionnel, si Mossadegh était resté, peut être, peut être l'Iran aurait pu avoir une trajectoire comme la Turquie.

D'un autre coté, la nation Iranienne a toujours eu la volonté de prendre en main sa destinée et malgré le voile idéologique de la théologie et les tocards provocateur comme le barbu (pas Khomeiny l'autre l'actuel président), beaucoup sont de vrais patriotes œuvrant dans l'ombre pour la stabilité économique et politique du pays.

Sans l'épisode de la révolution, je pense sincèrement que l'Iran aurait atteint le niveau économique de la Turquie à l'heure actuelle bien que le décalage n'est pas aussi important que beaucoup de monde le pensent (allez 15 ans d'écart max économiquement parlant).

Savais tu que l'Iran est l'une des sociétés les plus stables économiquement et socialement de cette partie du moyen orient ?

Savais tu aussi que les femmes militent farouchement pour affirmer leurs droits ?

Les médias aiment bien véhiculer le stéréotype des barbus qui vont tout faire sauter alors que la vérité ... est ailleurs.

:D

A.

Beo a dit…

Ak47 * C'est ce que j'ai cru comprendre dans le fait que aie été élevée très librement. Ses parents font partie de ceux travaillant dans l'ombre et tout le long du film: j'ai eu peur qu'ils ne soient inquiétés sérieusement par les barbus comme tu les appellent!

J'ai une collègue iranienne qui à son dernier voyage au pays s'est fait inquiétéer parce qu'elle avait l'air "trop occidentalisée"!!!

Elle est pourtant toute simple, ne se maquille pas ou peu, aucuns bijoux apparents!

Pour ce qui est de l'économie: tu m'apprends des choses! Merci!

looange a dit…

Nous aussi on passe notre temps devant la télé. On est en train de revoir la série bervely Hills 90210 :)

AK47 a dit…

Oué,

C'est marrant. Désir de modernité et désir de tradition.

D'un autre coté, la nation iranienne peut être considéré comme l'un des berceaux de l'humanité.

D'où la grande et éternelle question de l'évolution humaine, comment faire cohabiter le traditionnel et l'évolution impérative de toute société humaine ?

Tant que ta collègue a le Hijab, je pense que tout va bien.

J'ai eu oui dire que les jeunes semblaient très enclins à ce désir d'occident et donc de modernité.

Pour l'économie, l'Iran est, comme tous les pays du moyen orient, très riche en carburant fossile et avec des avoirs financiers conséquents.

Or noir = Devise = Investisssement = magouilles géo stratégiques (le Shah par exemple ou Saddam, il a pas été élu par le peuple lui !).

A nos amis les barbus ! S'ils n'existaient pas, ben ... ils existeraient pas...

: D

Beo a dit…

Looange * Je crois bien que c'est une activité bien de saison ;)

Beo a dit…

Ak47 * Ce doit quand même être très difficile de revenir en visite, voir sa famille restée au pays.

Et à chaque fois; ce ne sont jamais les même codes qu'il faut respecter: ce doit être très déroutant en fait!

Dans le film: des soirées clandestines ont lieu pour que la jeunesse d'éclate un peu; mais les barbus sont toujours à l'affut! :(

AK47 a dit…

C'est jamais évident de rentrer dans un pays ou a eu lieu la révolution et qui est toujours sous la coupe de la censure.

Je me souviens que la première fois que ma mère est rentrée au bled dans les années 90 après 30 années d'absence, quelqu'un de la police secrète lui avait été spécialement assigné (famille d'opposants politique oblige...).

Jamais évident ... jamais.

On a beaucoup de chances d'habiter dans une société libre.

A.

Beo a dit…

Ak47 * Oui; il faut savoir apprécier notre chance!

Si ce n'est pas indiscret: de quel pays est originaire ta maman?

AK47 a dit…

Non ce n'est pas indiscret.

Nous sommes originaire de l'empire du milieu appelé aussi la Chine.

j'adores comment tu poses la question "D'ou vient ta maman ?"

Ca me fait rappeler l'école des fans par Jacques Martin.

J'ai l'impression d'avoir fait un bon dans le temps et d'avoir 10 ans à nouveau.

Ha ha !!! :D

A.

Beo a dit…

Ak47 * Dire que je n'ai jamais regardé l'école des fans, hu hu!

J'imagine que tu es déjà allée en Chine?

Je comprends mieux ton commentaire au sujet de l'évolution de ce grand pays au fil du temps :)

AK47 a dit…

Déja allé.

Un pays à explorer, une civilisation à comprendre, un pays en mouvance, 5000 ans d'histoires qui rendent les gens très philosophiques et souvent trop "resilient".

Oui, tout a fait par rapport à mon commentaire.

Imagines que tu sois un ou une gamin(e) né dans les années 60, tu subis de plein fouet la révolution culturelle, la mort de mao, la purge des 4, le crédo du capitalisme débridé ("Get rich is Glorious").

Beaucoup en très peu de temps multiplié par la population totale, la grandeur du pays, sa surexposition au monde.

Le rêve du milieu n'est plus car le Monde est devenu le milieu. Comme en Iran.

A.

Beo a dit…

Ak47 * Oui; là aussi les transitions ont été radicales et parfois brutales.

Shandara a dit…

J'avais déjà lu la BD et j'avais adoré... j'aime rarement passer du livre au film, je verrai si j'me sens tentée plus tard :)

Danielle a dit…

C'est vrai que je n'ai jamais assisté que par le biais de la télévision à ces grandes révolutions, ces changements drastiques dans les sociétés lointaines... Une amie iranienne m'avait raconté qu'à la fin de ses séjours au pays, et dans l'avion, le pilote annonçait quand la frontière était franchie et toutes les femmes ou presque s'empressaient d'enlever leur hijab. Elle en parlait comme de quelque chose de vraiment spécial... mais qui montre surtout qu'effectivement, les femmes ne paraissent pas endoctrinées par ces lois barbues...

Beo a dit…

Shandara * Moi je vais faire le contraire et ne pas passer du film à la BD, he he!

C'est vraiment bien fait, si jamais tu le veux: tu me dis! :)

Beo a dit…

Danielle * Même à la télé; je n'ai pas souvenir d'avoir suivi ça de bien près.

C'est pour ça que je trouvais important de voir ce film qui a même été refusé de diffusion en Iran!!!

On y voit bien ce que raconte ton amie :(

Alcib a dit…

J'ai vécu le changement de régime en Iran à distance et je n'en garde que de vagues souvenirs, enrichis par les reportages vus à la télévision par la suite...
J'étais alors à la salle des nouvelles d'une station de radio montréalaise et, toutes les heures il y avait dans mon bulletin des nouvelles au sujet de l'Iran.
Je n'étais évidemment pas un spécialiste, comme pourrait l'être ak47, par exemple, ni même un peu au courant des grandes questions politiques de cette région ou d'ailleurs. Les dépêches qui entraient alors en permanence sur les fils de presse constituaient mes principales sources d'information. Malgré tout, je considère comme un privilège le fait d'avoir été au service des nouvelles précisément durant cette période où les partisans du Shah et ceux de l'ayatollah Khomeini s'affrontaient.
Quand je suis passé en train à Neauphle-le-Château, dans les Yvelines, j'ai repensé à cette période car Khomeiny y vivait en exil avant de rentrer en Iran après le départ du Shah.
Il y a trois jours, j'ai reçu une très sympathique carte de mon jeune ami Sébastien, qui habite les Yvelines ; la carte a été postée à... Neauphle-le-Château ;o)
J'aime que ma vie affective soit mêlée aux grands moments de l'Histoire universelle :o))

Beo a dit…

Et moi j'aime tellement lire ce genre de commentaire de ta part Alcib!

C'est un peu comme si on y étaient aussi, puis les clins d'oeil de la vie sont formidables hein?

Alcib a dit…

Merci, Béo !
J'aime aussi les clins d'oeil et les clins d'yeux ;o)

AK47 a dit…

Salut Alcib,

Pas spécialiste. Juste un quidam qui veut connaître son / sa prochain(e), une tete, 2 bras, 2 jambes, la même espèce humaine.

Il y'a le Liban aussi ou les changements ont été intenses.

Une amie moslem me disait au tel hier qu'on essayait de la caser avec un gars du Liban de confession chrétienne.

Et surtout le clash qui en a suivi (Je l'imagine bien faire une scene a 01h00 du mat en plein Paname).

Ha ha !!!

Danaée a dit…

Nous, on a acheté le bouquin hier. Mon Amoureux est en train de le lire, et il dit que c'est génial.

Beo a dit…

Danaée * Cool! Ce qui est bien ce sont ces nouveaux formats de BD qui sortent du lot,un peu comme les Paul, Delisle.

AK47 a dit…

Salut Beo,

Un retrace de ce qu'on se disait les semaines précédentes.

http://rue89.com/2008/02/13/solouki-jentendais-les-cris-de-femmes-qui-se-faisaient-gifler

Cheers,
A.

Beo a dit…

Ak47 * Ouf... je viens de lire cet article qui éclaire bien des choses pour moi.

Hélas, ça confirme bien l'ambivalence de l'Iran selon les dirigeants: c'est ça qu'il faudrait changer.

Je comprends pas tout au sujet des "amis canadiens" mais c'est pas grave ;)

Ce qui me sidère c'est l'attitude de l'Ambassade de France!!!

Ridicule et très petit!

AK47 a dit…

Salut Béo,

A lire dans l'ordre (de haut en bas) :

http://www.rue89.com/2007/08/31/une-journaliste-francaise-est-toujours-retenue-en-iran/

http://www.rue89.com/2007/09/26/pourquoi-je-suis-retenue-en-iran-depuis-huit-mois/

http://fr.wikipedia.org/wiki/Iran

L'ambivalence est certaine.

Anyway !

Have a nice day.
A.