jeudi, janvier 03, 2008

Il y a aussi...


Je poursuis mon petit survol de termes helvétiques.

Les expressions locales, originales qu'on adoptent, parfois sans se rendre compte. L'oral est différent de l'écrit. Comme de dire "adieu" pour accueillir quelqu'un qu'on aime bien ou faisant partie de la famille, par contre on verra rarement ce terme à l'écrit.

Pour dire au revoir on peut alterner avec: À toutes, À tout de bon.

En novembre et décembre dernier, dans les éditoriaux, une expression a souvent été utilisée. Probablement à cause du climat politique... donc; au détour d'une description de la réalité se glisse cette question: Est-ce bien raisonnable? S'en suit le développement de l'idée que l'auteur se fait ou aimerait qu'on se fasse de la dite réalité. Je sais pas mais je trouve tout à fait suisse ce genre de remarque. J'aime bien!

Par contre il y a des trucs qui me font relire la phrase 2 fois plutôt qu'une et je fini à haute voix parce que la logique d'une telle formulation m'est totalement étrangère. Parfois ce sont les gros titres, parfois les explications au sein de l'article.

Exemples:

Pillage à la party, pour expliquer un pillage lors d'une soirée...

Relaxé malgré 1,4% au volant... pour expliquer le gain d'une cause en cour...

Les fêtards se sont moins reposés sur les bénévoles... pour expliquer une baisse d'utilisateurs de l'Opération Nez rouge.


Au sujet d'une histoire de contestation populaire afin de limiter les heures de vente d'alcool, l'article explique ainsi:

Alors que la municipalité négocie depuis plusieurs mois, un renfort inattendu sort du bois: l'Église protestante. J'ignorais que l'Église se terrait aux bois...


Puis je vous dis pas les textes en petits caractères sur certains contrats!

Une feuille contenant les conditions générales de notre banque mentionne les règles et usances, je sais pas mais pour moi ce mot est nouveau, donc légèrement étrange.

3 commentaires:

jean-philippe a dit…

Il y a aussi:
"Je suis déçu en bien" et
"Qu'est-ce que tu fais, tes colles" ?

Beo a dit…

Adieu toi! Et Bonne Année au passage!

Je suis déçu en bien; je trouve ça pittoresque et rigolo. Pour moi ça entre dans la catégorie: total inverse.

Autrement-dit: tout à fait l'inverse de; je suis agréablement surpris par exemple. ;)

Par contre je ne connais pas du tout ta 2e expression! Tu nous expliques dis?

jean-philippe a dit…

Oui, dans certaines régions on n'aime pas avouer qu'on est très content, alors on utilise cette jolie expression à l'envers...

"Tes colles", c'est comme "toi". Ma grand-mère disait ça...
"T'es fou, tes colles" c'est "t'es fou toi" !