mercredi, mars 05, 2008

Adieu MarieL.


On s'attache aux gens attachants, aimables et d'agréable compagnie. Le phénomène des blogs permets d'échanger avec des gens formidables. Contrairement aux chats qui demandent une présence au clavier, les blogs donnent toute la latitude voulue pour en faire la lecture ou apporter votre commentaire.

C'est ainsi que MarieL, au détour de son butinage quotidien, est arrivée sur Creabeo, elle a posté un commentaire sur un de mes poèmes. On a fait connaissance, je suis allée lire les siens, on s'est découvert quelques points communs qui auraient fait d'une rencontre au réel un moment magique.

On n'aura pas eu le temps de réaliser cette rencontre. Pas qu'elle était prévue, on dira juste qu'on l'aurait souhaitée de part et d'autre, ce qui déjà en dit long sur une relation.

J'aurais pu revoir Colmar, ville charmante du côté de Strasbourg en Alsace. Elle aurait pu revoir Lausanne sauf que rien de tout ça ne se fera.

MarieL a combattu vaillamment le cancer durant des années. Il l'aura traquée jusqu'à la moelle épinière. Ce fut fatal. . Au revoir MarieL.

* Illustration: Empire de lumière de Magritte.

6 commentaires:

Stéphanie a dit…

Une pensée douce pour elle et pour toi...

Beo a dit…

Stéphanie * Merci à toi!

Olivier de Montréal a dit…

C'est une calamité, cette maladie.

Beo a dit…

Olivier * Comme tu dis... et ça va pas s'arranger hélas!

Olivier de Montréal a dit…

Hélas. Les gens jeunes qui meurent trop tôt, ça me révolte. Je ne me suis pas encore complètement remis du décès de René, en juin dernier. Je pense encore souvent à lui.

Donc voilà...

Beo a dit…

Olivier * Tu sais; quand on a le coeur jeune: ça revient au même :(

Quand j'avais 21 ans, j'ai perdu une amie d'enfance qui a été foudroyée en quelques mois. Jamais je n'oublierai ça! On étaient très proches...

Je pense encore régulièrement à René aussi. Je crois que quand on vit des rencontres "d'esprits et de coeur", elles se poursuivent facilement car: l'esprit ne meurs jamais. T'en penses quoi?