mercredi, mai 16, 2007

Journal d'une Hirondelle!


Un titre déroutant non? Pas plus que tous les autres romans d'Amelie Nothomb!

Le texte est à l'avenant! Un magnifique voyage intérieur pour qui sait lire entre les lignes! Je sais pas pourquoi mais au moment d'écrire cette critique le nom de Christian Bobin me vient à l'esprit!

Un peu comme le jeu de Tagram apporte l'essentiel du flagrant visible, qu'on a de la peine à trouver en cherchant trop.

Donc: un texte qui peut sembler hermétique à celui qui cherche dès la première page à piéger l'auteure. À quoi bon?

Il faut juste se laisser guider par le flux. Si jamais ça vous arrive, je vous prédis un voyage au sein des sensations quotidiennes auxquelles on ne fait plus attention. Le goûter, les sentiments, et tutti quanti.

Quand un simple morceau de musique vous rappelle à l'ordre de la vie... du quotidien. Quand l'annulation de toutes ces sensations sont effectives on fait quoi? On passe à autre chose.

Différent cela sera pour chacun.

Bref: sans dévoiler la chute du roman. J'en sors ravie! Je vous le conseille quoi!

10 commentaires:

doremi a dit…

J'ajoute qu'Amélie Nothomb est belge :-) et que c'est quelqu'un d'absolument charmant lors des séances de dédicaces.

Beo a dit…

Doremi * C'est une évidence pour moi qu'elle est Belge, merci de le mentionner pour ceux qui l'ignoreraient ;)

Je trouve qu'elle a une personnalité hors du commun et ça se retrouve dans ses écrits!

Sam a dit…

J'adore Amélie Nothomb et j'ai bien aimé Journal d'une Hirondelle même si je ne crois pas que c'est un de ses meilleurs. Mes préférés sont "Stupeurs et Tremblements", Hygiène de l'Assassin" et "Peplum".

Beo a dit…

Sam * Tu sais, j'ai un peu de mal à comparer ce genre d'écrits car mes critiques sont intimements liées au moment où j'en fais la lecture alors; je les ai tous aimés finalement!

As-tu vu le film Stupeur et tremblements?

Olivier de Montréal a dit…

Je vais me laisser tenter, alors. J'étais un peu déçu par les derniers Nothomb.

Je te dirai ce que j'en ai pensé. Merci pour le conseil lecture. :-)

Beo a dit…

Olivier * Un petit 136 pages, très aérées... ça peut se lire en quelques heures pour des librivores mais moi j'aime savourer.

Refermer un moment et laisser le texte m'habiter.

Je suis aussi consciente que le moment de ma lecture est prédominant dans ma critique.

C'est aussi important pour moi en lisant Nothomb ou Tremblay. Il fut un moment où il n'était pas question pour moi de lire Tremblay et maintenant, soit depuis 5 ans je dirais: ça me va de le lire!!!

Tu me diras si t'as aimé ;)

Mia a dit…

Bon, un autre livre qu'il faudra poser sur la table de chevet! Si on pouvait ne faire que ça (soupir). Amélie Nothomb me séduit toujours par son côté un peu espiègle et étrange en même temps... Merci pour ta critique!

(Ah oui, je voulais te dire, j'ai inscrit quelques livres au bookcrossing et je vais en larguer un dans la nature... ;)

Beo a dit…

Mia * Col pour le Bookcrossing, j'imagine que tu t'es inscrite au site British?

Parce que si tu le souhaites, tu peux aussi t'inscrire sur le site roman et profiter de nos rings, tu sais: c'est pas plus cher de poster en Angleterre ou en France. Je te dis ça parce qu'il y a des inscrits de France et que tu peux t'inscrire sur les 2 sites si tu veux.

C'est ce que j'aime aussi de Nothomb: son côté hors du commun, inusité ;)

blogapart a dit…

J'adore Miss Nothomb et son écriture jubilatoire... mon préféré est Hygiène de l'assasin et Robert des prénoms Quoi? ça fait deux préférés? ;)

Beo a dit…

Bloguapart * Bienvenue sur mon blog!

C'est vrai que son écriture est jubilatoire et il faut la lire ainsi.

C'est fou: Robert des prénoms ne m'a pas vraiment marquée moi :(