dimanche, mai 20, 2007

Comment la BD rejoint la réalité parfois...


Dans une semaine, Hergé aurait eu 100 ans. Le papa de Tintin a passé de bons moments en Suisse pour se ressourcer, il n'a pas manqué de faire figurer soit des personnages, soit des bâtiments d'ici dans ses fameuses planches.



À Nyon VD, rue de St-Cergue numéro 113 se trouve l'immeuble qui a servi d'inspiration à Hergé pour en faire la maison du Professeur Topolino de l'affaire Tournesol, villa sur 2 étages, blanche aux volets verts.

Cette voiture en part justement, notez l'immatriculation vaudoise!

Stationnée rue de St Cergue à Nyon, la voiture de 2 agents secret démarre en trombe quand explose la bombe qu'ils ont placés dans la maison ou se trouve Tintin et le capitaine Haddock



Deux pages plus tôt Tintin et Haddock prenaient ce taxi à Genève pour aller chez le Professeur Topolino.

Autre anecdote au goût du jour: dans L'étoile mystérieuse, le professeur Paul Cantonneau qui apparaît aussi dans Les sept boules de cristal. Il est précisé que ce professeur enseigne à l'Université de Fribourg. Tout est fictif, n'empêche que la ville de Fribourg s'apprête à nommer une rue: Allée Paul-Cantonneau pour souligner le centenaire d'Hergé!

Pendant ce temps:
.
Steven Spielberg et Peter Jackson envisagent de réaliser chacun au moins un des films de la trilogie des aventures de «Tintin».

Cette annonce survient à une semaine seulement du 100e anniversaire de la naissance de Hergé, décédé en 1983.

Marvin Levy, le porte-parole de Spielberg, a précisé mardi les deux réalisateurs «oscarisés» dirigeront chacun un des deux premiers volets et détermineront plus tard celui qui réalisera le troisième. Pour l'heure, aucun agenda pour la production et la sortie de ces films n'a encore été fixé, selon Levy.

Spielberg et Jackson ont choisi trois histoires sur les 24 aventures du reporter intrépide créé par le Belge Hergé, Georges Rémi de son vrai nom.








Un supplément hors-série du magazine l'Hebdo était consacré à Tintin l'automne passée. Une vraie bible de 110 pages avec plein de détails inédits sur l'enfance, la jeunesse et la vie d'Hergé.

15 commentaires:

Gabbel a dit…

Je n'ai jamais aimé Tintin ... oui je sais pour une belge c'est grave mais je suis un peu pardonnée en ayant habité 5 ans près de son dernier logis :-)
La rue porte d'ailleurs son nom à présent.

Beo a dit…

Gabbel * Mais tu es toute pardonnée!

Je crois que c'est le côté reporter, enquêtes et voyages qui m'a le plus séduite.

Sinon: Le Lotus bleu a longtemps été mon seul album... je me suis bien reprise par la suite, un peu, beaucoup grâce à mes enfants à qui on a offert toute la collection alors... on s'est pas gênés pour les lires ;)

Beo a dit…

J'en profite pour mentionner qu'un album de Tintin est sorti en patois http://www.20min.ch/ro/news/suisse/story/10997846

Christophe Berget a dit…

Tintin, sacré tintin qui a bercé ma jeunesse avec ses enquêtes !!! Je les ai tous lu, mes préférés sont : "Le secret de la Licorne" et "Le trésor de Rackham Le Rouge" ainsi que la série "Objectif Lune" et "On a marché sur la Lune"....
Les premiers comme "Tintin en Amérique" ne m'a pas emballé.
Le Capitaine haddock me faisait bien marrer, les Dupont(d) aussi. C'est marrant, y'avait des personnages qui me gonflaient, comme la Castafiore, lol.
Bref, merci pour ce grand moment de souvenirs !!

Marchello a dit…

Tintin, ce n'est pas du fantastique. À preuve voici une petite anecdote:

Dans l'album "Tintin au Tibet", Tintin fait de l'escalade. Plusieurs personnes s'étaient plainte qu'il était impossible d'escalader avec les chaussures que Tintin portait. L'édition a été retiré et refaite avec des chaussures appropriées.

C'est pas le genre de truc qui pourrait survenir dans un Astérix. J'imagine que cette anecdote doit figurer dans le livre que tu nous présentes.

Beo a dit…

Christophe * Plaisir! Moi j'ai vraiment eu Le Lotus bleu très longtemps -il me semble- comme seul album à lire mais ce que je l'ai lu et relu!!!!

Un peu plus tard; presque tous les albums sont passés à la télé en petites tranches et j'avoue que Le secret de la Licorne et Le trésor de Rakam le Rouge m'ont fait frémir d'angoisse. Je n'étais pas bien vielle à l'époque.

Mis à part le Lotus Bleu, après avoir lu tous les album: j'ai une préférence pour Tintin au Tibet.

Beo a dit…

Marchello * Je n'ai pas remarqué l'anecdote de l'escalade mais il y en a plein d'autres qui ont amené Hergé à modifier des planches et même des couvertures d'album.

Pour ce qui est du Tibet et particulièrement de Tchang; il a réellement existé et son histoire est raconté dans le magazine, la fille de Tchang s'occupe de trucs importants dans la Fondation Hergé je crois.

Par contre, c'est peut-être pas du fantastique mais qu'est-ce qu'il y a du délire parfois!!!

Comme quand Haddock hallucine un Tintin en méga magnum de vin! Hihihhihihi!

Sugus a dit…

Super intéressant ce billet, merci :-)

Beo a dit…

Sugus * C'est mon plaisir! J'adore Tintin et encore plus de savoir les dessous de la création :)

Blue a dit…

C'est le côté "voyages" qui me plaisait bien, dans Tintin, ainsi que les insultes colorées du capitaine Haddock. J'ai enrichi mon vocabulaire grâce à lui. :)

Mia a dit…

Moi je l'aimais la Castafiore, puisque personne ne l'aimait. Parce qu'il faut du coffre pour faire de l'opéra et un nez ne gâche rien, dépendant de sa tonalité (au nez).

En plus c'était souvent la seule fille. Ben... faut se projeter comme on peut.

Bref ! Vive Tintin et merci Béo pour ce bel article.

Beo a dit…

Blue * Moi aussi malgré les clichés dans les pays visités, du style des petits pieds des chinoises... ça m'avait traumatisée ça!

Beo a dit…

Mia * Tout en étant la seule figure féminine -si on excepte sa camériste-, elle avait un rôle bien insignifiant la Castafiore... sauf quand elle ouvrait la bouche, hihihihihihi!

Jean-Marc a dit…

Je suis allé à Cheverny cet hiver, où il y a une exposition Tintin permanente, désormais (Cheverny ayant servi de modèle à Moulinsart) Il y avait une exposition de photos assez amusantes : des personnages secondaires de la BD (un maire, un facteur, le charcutier...) avec leur équivalent "dans la vraie vie" de Cheverny

Beo a dit…

Jean-Marc * De mon temps de bibliothécaire au Québec, j'avais accueilli une exposition sur Tintin assez intéressante.

Il y avait une planche, laminée de tous les gros mots d'Haddock; impressionnants en nombre quoiqu'ils n'ont pas tous été utilisés aussi souvent que les plus connus.

J'aime savoir que les personnages d'Hergé avaient leurs pendants humains, ça doit être intéressant à voir ;)

En principe, Tournesol a été inspiré par un savant populaire suisse: Bertrand Piccard.