samedi, février 09, 2008

Un vétéran qui a 108 ans?

Quand je vais au Québec, il y a certaines choses qui sans revenir dans mes bagages sont des incontournables de mon séjour. Quand on s'installe à l'hôtel; un petit garde-manger personnel est vite garni de: Méli-Mélos, Fromage en crottes, Chips au Bacon, Petits gâteaux Vachon, sans oublier les Whippet!

Comme ça, je peut renouer avec des produits qui me manquent, faire le plein de goûts liés à mon pays et être satisfaite pour un bon moment.

Les Whippets ont été inventés en 1900! Une grande exposition leur est consacrée à L'Écomusée du fier monde.
Surtout, on y apprend tout sur le Whippet. Au départ, ce biscuit s'appelait l'Empire et était fabriqué avec de la vraie vanille. À 17 ans, Théophile Viau, fils du fondateur, avait imaginé un soir d'hiver 1900 ce triple alliage de la guimauve, du chocolat et de la pâte.

Pour tester l'Empire, il en distribue aux spectateurs d'un match de hockey à l'aréna de Westmount. C'est du tout cuit; tous adorent. Mais cause de la guerre de 14-18, le prix des matières premières explose.

Trop cher à produire, l'Empire est doublé en 1927 par un clone fait d'ingrédients plus économiques. Meilleur marché, le Whippet éclipse l'Empire.

Placardée dans une des vitrines de l'expo, la recette du Whippet en 1937 indique 500 livres de farine, 100 de biscottes, 48 de lait et de beurre, 225 de cassonade, 30 de glucose, 60 de nulomoline, 14 de malt plus un saupoudrage d'oeufs, du colorant jaune et une livre d'ammoniaque! Il fallait être fort pour brasser tout ce pétrin et préparer la guimauve à souffler à la pompe. Fabriqué à la chaîne par des ouvriers en tabliers blancs, le Whippet était ensuite empaqueté par des femmes.

«Un Whippet c'est fragile, se souvient Antonio Chaput, employé chez Viau de 1958 à 2004. Quand il faut en attraper quatre à la fois pour les mettre dans des boîtes, c'est difficile! Celles qui commençaient écrasaient les biscuits. Il fallait être délicate et rapide.»

À la fin des années 90, une pub à la télé s'interroge «sur la meilleure manière de manger son Whippet». Incontestablement, le mieux c'est de retourner le biscuit chouchou. Bang! Après un bon coup dessus, on écaille les morceaux de la mince couche de chocolat. Reste alors à aspirer la guimauve visqueuse et collante.

Dans ces pubs récentes, le Whippet en étalant ses blanches guimauves devient ludique, sexy. Quel contraste avec les réclames publiées jusque dans les années 50 dans les bulletins paroissiaux.

Charles-Théodore Viau a fondé en 1867 l'entreprise. Sur le site de la ferme où des vaches donnaient le lait qui entre dans la fabrication des produits labellisés Viau, il développe par la suite Viauville où logent ses employés. L'usine de confiseries de la rue Ontario est inaugurée en 1907.

En 1930, 300 variétés de bonbons - dragées, bonbons clairs, gommes, suçons, réglisse et chocolats, y sont fabriqués. Au fil des ans, on agrandit. On modernise. Les ouvriers s'y succèdent. Père, fils, filles, belles soeurs, cousins et cousines, s'y côtoient. On y rencontre en fabriquant des lunes de miel l'élu de son coeur. Les employés y ont leurs parties de poches, de balle molle et font des pique-niques au parc Belmont.


Viau - Des biscuits, une histoire à l'Écomusée du fier monde (2050, rue Amherst), jusqu'au 23 mars. Renseignements: 514-528-8444.

10 commentaires:

Alcib a dit…

Je pense qu'il y a plus de 20 ans que j'ai mangé mon dernier Whippet ;o)

Beo a dit…

Tu sais Alcib; c'est pas que j'en mangeais tant que ça ;)

Mais maintenant, c'est relié à un voyage au Québec!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Et tu n'en trouves qu'au Quebec ?
La guimauve j'aime la manger griller sur un feu :)

Beo a dit…

Valérie * Peut-être en trouve t'on dans les Provinces voisines comme l'Ontarion et le New Brunswick mais je ne saurais le dire.

Danielle a dit…

Des Whippets au micro-ondes versés sur de la crème glacée... des whippets écrapous avec du beurre de pinottes, des whippets que l'on déguste tout doucement en commençant par le chocolat, puis la guimauve, en essayant de ne pas briser le biscuit que l'on mâchouille à la toute fin! C'est tout un art, la dégustation du Whippet!!!

Beo a dit…

Danielle * J'avoue ne pas avoir fait toutes ces expériences, he he!

Faut dire que quand j'étais petite; c'était une gâterie des grands jours ;) Tellement rares que j'ai toujours pris grand soin de les manger avec cérémonies!

Shandara a dit…

tu sais que moi j'en ai acheté ici sous un autre nom et une autre forme, mais qui y ressemblent vachement! Et au niveau du goût, c'était presque pareil.

Moi non plus ça me manque pas quand je suis au Québec, mais ce sont de petits trucs comme ça qui nous manquent quand nous sommes loin ;)

Jennifer a dit…

Ma mère achetait pas souvent de whippets dans mon enfance. On était plus du genre Goglu.

Beo a dit…

Shandara * Ah! Je vais zieuter ça quand je vais aller au Casino.

Dire que j'en arrive... il y a une période spéciale Portugal et j'ai vu sur la publicité qu'ils avait comme du Jello de marque Royal, sauf que je l'ai pas trouvé :(

Je me suis vengée sur le fromage en tranche-orange-, que je trouve juste là. :)

Beo a dit…

Jennifer * Ma Mom passait son samedi à cuisiner, tartes et biscuits... les biscuits achetés étaient rares, juste pour des occasions spéciales.

Par contre: les bonnes galettes de Mom... je les retrouverai jamais dans les épiceries :(