jeudi, mars 29, 2007

Love actually

Mon début de journée a été un peu galère. Malgré 3 plans différents, on a eu du mal à arriver sur place au boulot ce matin. À un endroit stratégique, je vous dit pas les travaux en cours sur la chaussée... de toute part... bref: ça donne un manque de panneaux d'indications, des déviations et tutti quanti! De détours en détours... on y est arrivées. Non sans mal et une heure en retard!

Ce n'était pas trop grave, dans le sens que c'était un petit chantier donc on étaient pas à la bourre. Accueil sympa, boulot sympa, dîner sympa: une journée sympa quoi! Surtout qu'y avait le soleil en plus!

Je suis rentrée assez tôt pour discuter avec des voisines qui étaient dehors, pour profiter un tantinet du balcon et pour voir mon film du jeudi soir!

J'ai choisi 2 comédies cette semaine. La finale de 24 heures chrono viendra plus tard car ça me prends trop d'énergie 4 épisodes de suite et la finale doit pas être reposante!!!

Donc ce soir: Love actually.




J'avoue que les débuts m'ont laissée non pas indifférente mais ça rigolait pas trop non plus. Trop de topos attendus.







Un plaisir de me retrouver à Londres, sans conteste.


Un plaisir de retrouver Grant... quoiqu'au début... il a un air coincé. Le temps de mettre en place tous les personnages, l'énergie passée aussi à abaisser le son quand la musique est tonitruante... le temps de voir les histoires d'amour se nouer, se dénouer et rebelote... de remarquer qu'y a autant d'escaliers qu'en Hollande dans les maisons et appartements et l'apothéose arrivait!


Le dernier 45 minutes m'a prise de plein fouet. C'est là que j'ai le plus ri et le plus pleuré... le thème est tellement génial quand il se base sur les gens aux aéroports!


Il me tarde de revivre ces embrassades! Celles des arrivées hein! Parce que celles des départs... inévitables... sont moins anticipées avec bonheur!

Donc pour résumer, j'ai plus pleuré que ri; c'était pas une comédie?

2 commentaires:

genevieve a dit…

Ce film est au sommet de mon palmarès personnel depuis le tout début. L'amour sous toutes ses formes, sous toutes ses émotions et à tout âge. Les deux histoires qui m'ont le plus touché sont assurément celle du meilleur ami amoureux de la mariée (avec les pancartes ... quelle déclaration passionnée) et celle de l'écrivain et de la portugaise.
Un très beau film, rigolo mais surtout très touchant (je l'ai écouté au moins 10 fois et je pleure encore aux mêmes scènes !) et l'entrelacement des histoires est d'une finesse typiquement british :)

Beo a dit…

Geneviève * Je devais m'attendre à autre chose, inconsciemment car j'ai eu un peu de mal au début.

Sinon; je suis totalement d'accord avec toi sur la finesse des recoupements de toutes ces histoires indépendantes.

Je pense même qu'un 2e visionnement me le ferait aimer encore plus comme film ;)