lundi, novembre 10, 2008

Camille Bouchard....

Je viens de découvrir un autre auteur québécois: Camille Bouchard. Loin d'avoir sur moi l'effet coup de coeur d'un Pelletier, ou même d'un coup de foudre comme pour Senécal; je me suis laissée porter dans cette histoire d'agence du Kavongo.

Laissée portée oui, par curiosité parce qu'il a bien fallu que je rame aussi. Cette recherche liée aux synonymes devient légèrement agaçante au fil de la lecture.

L'intrigue est intéressante, le collaborateur loufoque est rigolo et on se plait à suivre le tueur à gage Lucien Dubuc dans ses nombreux déplacements.


Un tueur à gages qui voyage de l’Afrique à l’Albanie, au Canada, en Albanie de nouveau, en Colombie, au Kavongo, encore en Colombie... Mais les choses sont encore plus compliquées. Pas seulement à cause de ces principes moraux à la con, à cause de ces paysans sud-américains qu’on sacrifie à la politique états-unienne, à cause de ces Africains qu’on force à s’entre-tuer pour s’en mettre plein les poches... Tout est plus compliqué à cause de cette femme qui réapparaît après 15 ans; cette religieuse et son Bon Dieu de merde!
Mais... je ne crois pas que je vais pousser jusqu'à lire une deuxième oeuvre de cet auteur. C'est comme ça!

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Qu'entendez-vous par "recherche liée aux synonymes" ?

Gaston

Beo a dit…

Gaston * J'entends l'utilisation de plusieurs autres termes synonymes pour parler de la même chose, au fil des pages.

Je peut me tromper mais quand ça revient trop souvent au lieu d'utiliser le terme qu'en principe les gens utilisent dans la vie courante: ça donne une incompréhension inutile, à moins de suivre sans avoir à aller dans le dictionnaire.

J'ai oublié d'en noter, mais il me vient tout de suite le terme turgescence ;)

Alexandra a dit…

Merci mille fois Béo pour les références de la chanson que je cherchais. C'était bien celle-ci !

Beo a dit…

Bonsoir Alexandra et bienvenue par ici!

C'est un plaisir de t'avoir renseignée et surtout de ne pas m'être trompée, hihihi!

J'ai aussi regardé sur TV5 ce magnifique spectacle Paris-Québec.

Pur bonheur a dit…

Tiens! Un autre auteur que je ne connaissait pas. C'est désagréable quand un auteur a un tic qui nous énerve. La lecture est moins relaxante!

Beo a dit…

Pur Bonheur * Je suis bien contente de la découverte mais après avoir chialé sur Fred Vargas... j'ai quasiment trouvé pire...

Non mais, sérieusement ça ralentit la lecture et ça devient agaçant. Je ne serai pas portée à en relire un autre de lui avant longtemps.

C'est un peu comme si quelqu'un qui jase avec toi fait tout pour sortir ses grands termes. Des termes dont cette même personne ne se sert pas habituellement tsé.

Si jamais c'est le cas: j'aurais du plaisir par contre à faire des joutes verbales avec lui ;) J'aime bien les synonymes, j'aime jouer avec mais c'est comme l'assaisonnement dans une recette. Trop, c'est comme pas assez.

Je pensais à toi y a 2 minutes en voyant sur Cyberpresse qu'Andrée Champagne vient de sortir une autobiographie!!!

Venise a dit…

Ah ? Il y a de l'ambivalence dans l'air. Si tu permets, je vais prendre le geste avant la parole. Le fait que tu ne désires pas la relire dit plus que ton compte-rendu ... à mon humble avis.

Beo a dit…

Venise * Tu vois, de lire une phrase et d'en venir à lever les yeux au ciel, de pousser un soupir, avant de remettre les yeux sur la page pour continuer de lire: n'est pas vraiment agréable à la longue.

Un autre auteur aurait probablement passé à la trappe. Mais lui; je voulais vraiment pousser jusqu'au bout pour tenter d'oublier ces désagréments et goûter au récit.

J'ai bien fait car le récit est intéressant.

Shandara a dit…

J'ai pas encore eu le goût de lire un auteur Québécois depuis mon retour... je sais pas si je vais me laisser tenter, j'ai vu qu'il y avait une bonne sélection à la biblio du quartier :)

Beo a dit…

Shandara * Bah! Maintenant tu as tout ça à disposition, chanceuse!!!!

Rien ne presse, le goût te reviendra bien ;)