samedi, juillet 19, 2008

Je préfère


Tout de suite après Volkswagen Blues de Jacques Poulin, je cherchais de quoi de léger à lire.

Quand je dis léger, ça implique plutôt une écriture fluide, un intérêt grandissant au fil de la lecture au point de dévorer les pages et de rechigner à refermer le livre pour faire autre chose.

Pour ce qui est de Volkswagen Blues, l'intérêt s'est dilué au fil des pages. Trop de lenteur, si jamais j'avais réellement fait partie de ce voyage: je me serais ennuyée mortellement! Autant rester à Gaspé ;)

Comme quoi; ce n'est pas parce qu'un auteur est québécois que je crie au génie hein! Puis c'est peut-être pas son meilleur non plus.


Hors-donc; débuté en milieu d'après-midi le 5 juin, une soixantaine de pages de La domination du monde de Denis Robert furent dévorées avec grand intérêt. Il faut dire que l'aspect psychologique m'intéresse beaucoup.

Puis le sujet recoupe celui du film que j'ai regardé la veille! Je trouve l'écriture de Denis Robert très vivante et bon; je sais d'avance que le sujet est d'actualité...

Je suis même ressortie lire après souper, tant que la lumière du jour m'a permis de lire. Je fais rarement ce genre de chose, faut dire que le grand format des caractères aide bien mes yeux.

Par contre, avec mon mois de juillet hyper-méga occupé au boulot; je ne l'ai terminé qu'aujourd'hui.

Je sais pas vous, mais moi j'ai exactement eu le même intérêt qu'en lisant certains Follet!

4 commentaires:

looange a dit…

Je sais mon commentaire n'a pas rapport, je t'ai mis des photos de mes lilas et de ma plate bande :) sur le blogue.

Beo a dit…

He he! Merci Looange; je vais aller voir ça!

Dario chez les Helvètes a dit…

Merci pour ces bon tuyaux littéraires !!

Beo a dit…

Plaisir Dario!

Si tu vas dans ma colonne de droite: tu peux voir ce que j'ai commencé aujourd'hui!