vendredi, avril 24, 2009

Musée Chak-Wak -billet 6

Le lendemain, après avoir été faire un crochet du côté du lac salé El Djerid, juste un aller-retour pour nous montrer combien c'est étrange comme paysage.

C'est sur cette route qu'on a traversé une tempête de sable, très localisée.

Cliquez sur les photos pour bien voir les détails des amas de sels sur le sable.

Après des pluies exceptionnelles, on voit l'eau de couleur rouge qui tranche avec le beige du sable et le blanc du sel.

Remarquez le passage piéton qui est un peu insolite sur cette route rectiligne :)

Il doit servir aux travailleurs de cette entreprise saline.

Donc après; on est revenus à Tozer pour aller visiter le Parc Chak-Wak.

Les portes d'entrées sont immenses!

Je vous mets le résumé de la thématique de ce parc, parce que je constate que j'ai pas trop fait de photos. Mandy en a fait et saura mieux vous expliquer ce qui est le plus marquant dans cette visite.


L’histoire de la planète
et de l’humanité en cinq hectares

Conçu et fondé par Abderrazek Chraïet, 69 ans, économiste de formation et homme d’affaires au flair aiguisé («Je fonctionne à l’intuition plutôt qu’au pragmatisme économique», a-t-il confié) et de surcroît mais de Tozeur (il en est à son troisième mandat), le parc «Chak-wak» est un espace de cinq hectares, cinquante dinosaures et une centaine de figurines animales, humanoïdes et humaines, des mini-musées, des grottes, des huttes, le tout éparpillé dans une végétation luxuriante oasienne.
Il aurait coûté quelque deux millions cinq cents dinars, a été réalisé en un temps record de dix-huit mois, avec des matériaux tunisiens et une main d’œuvre exclusivement tunisienne... y compris les effets spéciaux de sons et lumières qui transportent le visiteur dans un monde de rêve des mille et une nuits.
C’est d’ailleurs de ces contes (des mille et une nuits) qu’est inspiré le nom du parc «Chak-Wak» par allusion au récit de l’épopée de Sindbad le marin à l’île féerique Chak-wak («Fi biled Echak-wak»).

Du big-bang jusqu’à
l’aube des religions
Le thème du circuit de ce parc (unique au monde), qui vise à allier la culture pour tous les âges au divertissement, est un voyage dans le temps et dans l’espace à la découverte des merveilles de l’histoire de la création du monde (depuis deux milliards d’années), de l’humanité, des civilisations et des religions monothéistes et polythéistes.
Voici d’ailleurs un «état descriptif des lieux» par ordre chronologique de préhistoire et d’histoire: Musée de l’évolution, Big-Bang et voyage au centre de la terre, aire des dinosaures, hommes préhistoriques, villages des premiers hommes, Restaurant et café de la préhistoire.
La création du monde d’après les livres saints, arbre généalogique des prophètes, Arche de Noé et sacrifice d’Abraham, temple des religions polythéïstes, Moïse et la traversée de la Mer Rouge, civilisation punique et Hannibal, Nativité de Jésus et les rois mages, aube de l’Islam. Musée des trésors de l’Islam.
Rencontre. Eve (sous son pommier), les dinosaures, les Pharaons, le dieu Shiva, Bouddha, Hannibal, s’enfouit au centre de la terre, traverser le passage ouvert par Moïse dans la mer rouge, ou s’engouffrer dans les cales de l’arche de Noé procurent bien des sensations d’autant plus que le décor planté à Chak-Wak, tutoie la réalité... figée dans nos esprits telle qu’elle nous a été véhiculée au Dusurrée à travers livres saints, fouilles, fossiles, et hypothèses des scientifiques.

Une visite passionnante qui nous a pris une bonne partie de la journée. Une belle pause au coin café et crêpes, avant de rentrer à Tozer et de chercher où aller souper.

C'était sans compter sur l'offre du baladeur en dromadaire :) Il n'a pas eu besoin d'insister beaucoup pour que chéri monte en accompagnant Adam qui était ravi de l'aventure!

Pour ma part, point besoin de réflexion: je n'en avait pas envie. On suit donc ces étranges cavaliers et on découvre le trajet qui sort de la ville pour s'engager au sein de la palmeraie.

Puis un jeune vient apporter un autre chameau à son père, probablement pour qu'il le rentre à la maison. Mandy qui a bien envie d'un tour en profite pour le demander.

On constate qu'ils se rendent tout en haut de ce parc au sein de la palmeraie. On est donc obligés de le monter à pied nous!

On grimpe sur la petite montagne de sable durcit pour dominer la superbe vue de cet oasis.

Le vent se mets à souffler; j'ai bien l'impression que les différents courants de tempêtes de sables passent par ici maintenant. Mon châle est bien pratique pour me protéger le visage; il aura vraiment servi à de réels besoins qui sont normaux dans la région mais tout nouveaux pour moi ;)

On redescends à la voiture pour aller au restaurant; je vous en reparle dans un billet consacré à la partie alimentaire!



12 commentaires:

Dr. CaSo a dit…

C'est vraiment superbe tout ça! Wow, ça me donne envie :)

Beo a dit…

Dr.Caso * Superbe est le terme!

J'ai particulièrement aimé l'histoire des origines des différentes religions qui au départ n'en était qu'une. Les photos que Mandy a sur son blog sont explicites sur l'arbre généalogique des premiers hommes et prophètes.

Shandara a dit…

Ah! J'aurais bien grimper sur le chameau moi! Même si j'ai peur des hauteurs, me semble que ça doit être bien spécial comme sensation hihi!

Les décors sont tellement exotiques, quelle différence d'avec le Québec!

Beo a dit…

Shandara * Mettons que j'ai préféré marcher, même si il ventait fort. C'était beau de les voir aller aussi, plus que d'en faire :)

L'oasis qu'est Tozeur est vraiment magnifique, l'omniprésence du sable est spéciale aussi. C'est clair que ça change du Québec et même de la Suisse, he he!

Mandy a dit…

Adam m'en parle souvent de sa promenade de dromadaire!! Exemple le soir avant de s'endormir!! C'est un très beau souvenir pour lui !!

Beo a dit…

Mandy * J'ai pas de doutes là-dessus! Et de revoir tout ça en photo va l'aider à s'en souvenir.

Martine a dit…

Je lis tes aventures en Tunisie et tu me fais repartir en vacances! Quel dépaysement! :) La Tunisie, j'y retournerais demain matin!!! :)

Beo a dit…

Martine * C'était vraiment de belles vacances, j'y retournerais volontiers, mais pas tout de suite ;)

Venise a dit…

Tu es vraiment généreuse de tout partager avec nous. C'est sûr qu'avec de telles photos, on a l'impression d'y être nous aussi. Je suis très impressionnée par la quantité de choses vues et vécues en si peu de temps.

Beo a dit…

Venise * Je fais une entorse à ma pudeur et ma discrétion: une fois n'est pas coutume!

Je comprends bien pourquoi j'ai l'impression d'y avoir passé 15 jours au lieu de 7: on a pas perdu de temps!

Anne (Gerdel) a dit…

C'est désertique à souhait! Ton reportage me donne l'impression d'être sur place. Merci de nous faire partager cette expérience.

Beo a dit…

Anne * Le paysage change pas mal d'une région à l'autre. Et encore: on a pas tout vu!

Ils disaient que cette année, la quantité de pluie était exceptionnelle: ce qui fait qu'en région pluvieuse, la végétation avait bien profité et c'était bien vert.

Tozeure est une oasis, on se rends pas trop compte, parce que c'est inusité pour nous. Mais après 2 jours sur place et le vent, et le sable partout: on réalise mieux ce qu'est une oasis!