vendredi, septembre 24, 2010

Saison de la chasse


En zappant à droite et à gauche sur la télé suisse, je suis tombée pile sur le jour d'ouverture de la chasse en Valais. Du coup j'ai appris qu'on mangeait le chamois, animal de montagne qui est difficile à traquer et donc à tuer. Il existe évidemment des quotas et les différents permis de chasse sont très onéreux par ici.

Chaque année, en Suisse, quelque 7000 marmottes meurent sous les balles des chasseurs. Leur chair serait, en effet, délicieuse. Pour autant qu’on la dégorge au préalable dans de l’eau ou du lait pour en ôter l’arrière-goût de terre. Quant à leur graisse, elle posséderait diverses vertus curatives. On l’utilise d’ailleurs encore pour combattre les rhumatismes. Et autrefois, on la recommandait aussi aux insomniaques.

Chez moi on a toujours appelé ça un siffleux , c'est une bestiole qu'on n'aime pas avoir dans nos potagers. Je me souviens d'un spécimen qui s'était retrouvé dans notre grande rocaille fleurie, j'avais tenté de l'en déloger avec un manche à balai pour constater l'extrême agressivité de l'animal. J'avais laissé tomber, surtout parce que les enfants, alors en bas âge, étaient avec moi à proximité.

À l'époque on avaient vu à La semaine verte que certains mangeaient cet animal. Malgré qu'il soit en abondance au Québec, je crois que ça ne fait pas partie de nos moeurs d'en servir à nos tables.

12 commentaires:

beah a dit…

Ça m'étonne aussi que la marmotte soit mangée en si grand nombre, et également que ça puisse être agressif, mais je n'en ai jamais approché de près!

Beo a dit…

Beah * Je peut t'assurer que je ne faisait pas ma fière malgré mon manche à balai. La marmotte l'a empoigné plusieurs fois et j'ai constaté que ça avait une sacrée force!

Un jour mon labrador blond ou mon chow chow, je ne sais plus, en a tué une. J'étais admirative!

Shandara a dit…

Le grand-père de mon premier chum faisait un succulent ragoût de siffleux... que je n'ai jamais osé goûté, car il adorait y mettre la tête au complet!!!!

Dr. CaSo a dit…

"saison de la chasse" ça me rappelle un paneau que j'ai vu en Espagne et qui disait (en anglais) "pourquoi on appelle ça saison des touristes si on ne peut pas leur tirer dessus?"

Beo a dit…

Shandara * Je savais ton ex beau-père bon cuisinier mais euh.... il ne m'aurais pas vendu son ragoût non plus!

Juste une tête de truite dans mon assiette me donne des frissons....

Beo a dit…

Dr.Caso * Huhu!

RAnnieB a dit…

Mon Guide de la cuisine traditionnelle québécoise (de Lorraine Boisvenue) contient 3 recettes de siffleux.

Mon conjoint les consultait il y a quelques semaines alors que notre marmotte résidante faisait la passe à ses tomates :).

Je te les transmets si ça t'intéresse.

Beo a dit…

RanniE * C'est vrai que quand on les voient chaparder dans nos légumes: on a envie de les passer à la casserole!

Je te remercie pour les recettes, peut-être que ça peut en intéresser certains qui passent par ici mais moi je passe mon tour!

J'ai goûté à l'autruche, au bison, au sanglier, au kangourou pour citer des viandes inhabituelles pour moi mais je n'irai pas jusqu'au siffleux je crois....

Mandy a dit…

Me semble que j'ai le souvenir d'en avoir mangé une marmotte, pas celle de la rocaille là, mais une du tas de terre! Va falloir que je vérifie avec papa!

Beo a dit…

Mandy * J'attendais que tu en parles pour me rafraîchir la mémoire.

Je pense que suite au reportage de La semaine verte, ton père a tenté l'expérience et tu dois y avoir goûté, ton frère probablement aussi mais pas moi!

Valérie de Haute Savoie a dit…

Les suisses aiment aussi utiliser le chat pour sa peau qui semble soulager les rhumatismes. En France nous mangeons bien des grenouilles et des escargots ;)

Beo a dit…

Valérie * Tu sais moi, tant qu'on ne m'oblige pas à manger ce dont je n'ai pas envie....

Par contre, sauf erreur: l'importation et l'utilisation des peaux de chats est interdit en Suisse depuis quelques années.