dimanche, septembre 12, 2010

Maman est chez le coiffeur

Un autre film dont qu'il me tardait d'avoir l'occasion de voir, je n'ai jamais vraiment espéré qu'il soit offert par mon site de location de DVD, il a été projeté lors du premier Ciné tapis rouge Québec à Lausanne en octobre 2008.

Présenté sur ARTE vendredi dernier, je n'ai pas manqué de le regarder.

Maman est chez le coiffeur:

En cet été 1966, alors qu’elle est occupée à profiter de la belle saison, Élise, une jeune fille de 12 ans, sent pourtant bien qu’un drame se prépare au sein de sa famille. Il n’y a pour l’instant rien de bien concret qui puisse l’en avertir mais, quand même, une impression, un malaise s’installe. Qui se confirme le jour où elle surprend une étrange conversation téléphonique dans laquelle s’engage son père (Laurent Lucas). Sans vraiment comprendre la nature de cet échange, Élise a alors le réflexe de passer le combiné à sa mère (Céline Bonnier). Qui écoute. Ce que cette dernière apprend alors de son mari est si intolérable à ses yeux qu’elle ne peut faire autrement que partir. Cette journaliste de profession demande un déplacement à Londres. Et laisse ses enfants derrière, le temps de réorganiser sa vie.

Autant de sourires que de larmes pour ce magnifique film. De magnifiques clins-d'oeil pour moi que de voir un extrait de Bobino à la télé familiale, de voir le petit manger des Capitaine Crounch, d'entendre Joël Denis, Pierre Lalonde à Jeunesse d'aujourd'hui, de voir les voitures dont la Renault 8 dans laquelle la maman va chez le coiffeur :)

Un film magnifique de Léa Pool qui a su traiter ce sujet délicat du point de vue des enfants qui sont les véritables protagonistes de cette touchante histoire. Magnifique!

8 commentaires:

coco a dit…

On peut imaginer plein de chose de ce que vient de découvrir la maman : une maitresse, préparation d'un braquage, un départ....

Beo a dit…

Coco * Tu as vu le film?

Personnellement, je suis d'avis qu'il a "un" amant, car au début on le voit revenir à la maison avec son partenaire de golf qui le raccompagne en voiture et qui esquisse une caresse sur le cou du père, caresse vite évitée car les enfants sont là...

Cynthia a dit…

J'ai été surprise de voir ce film sur Arte. Je l'ai bien sur regardé et j'ai beaucoup aimé :)

Beo a dit…

Cynthia * Ah toi aussi? Il aurait été facile de passer à côté, vu que je consulte rarement l'horaire d'Arte mais pour une fois: je l'ai vu, noté et surtout ça m'adonnait bien pour le regarder.

Un magnifique film!

coco a dit…

Malheureusement je n'ai pas vu ce film mais là cela m'intrigue :-)

Beo a dit…

Coco * À mon avis il doit être disponible en France.

Le_neptunien a dit…

Un film magnigique en effet dont j'avais entendu parlé avant même sa sortie via Elie Dupuis, Coco. Il a enregistré deux titres pour ce film.
Pour ce qui est de le trouver en France, je reste perplexe. Je ne l'ai trouvé que par des moyens peu légaux et n'arrive pas à mettre la main dessus "légalement". Si l'un de vous à des pistes, qu'il nhésite pas !

Beo a dit…

Bonjour Le neptunien et bienvenue par ici.

Je serai toujours étonnée du peu d'intérêt pour nos films en France.

Pourtant, un film d'une réalisatrice suisse d'origine, avec un acteur français et un sujet universel.....