lundi, mars 21, 2011

Question de syntaxe


J'ai encore beaucoup de mal avec la syntaxe qui est couramment employée en Suisse romande. Dans les expressions orales ça va encore mais quand c'est pratiquement généralisé dans la presse écrite... c'est là que les cheveux m'en dressent sur la tête et que même en relisant à plusieurs reprises.... et bien non! Je ne suis pas d'accord!

J'ai réussi à passer outre sur les utilisations de l'anglais à tout-va, je suis zen maintenant à 90% sur ces pratiques.

Pour ceux qui connaissent les satires concernant Jacques Demers et Claude Poirier que font nos humoristes; ils ne seraient pas dépaysés par ces phrases.

Dès qu'il y a une polémique ces temps-ci, l'expression suivante nous est régulièrement servie:

- Tout ça ne sert qu'à noyer le poisson.... je crois comprendre que c'est pour dire qu'on veut cacher l'essentiel en faisant valoir des détails peu importants. N'empêche que je défie quiconque de tenter de noyer un poisson.... bonne chance!

- bla bla bla qui fait long feu..... Dans mon livre à moi il faudrait dire qui ne fait pas long feu!

- La circulation impacte toutes les villes.... J'hésite un peu mais bon.... je dirais qu'elle a un impact.

- C'est vraiment l'hôpital qui se moque de la charité. Là, j'avoue que ce n'est pas clair dans mon esprit comme expression...

- ...les banques pourraient bien n'accepter plus aucun client..... Ouf....

- Modifier un document et le produire en justice est grave s'agissant des agents de l'État. J'ai beau la relire et la relire.... cette phrase est à la limite sans aucun sens pour moi!

À tous les jours j'en trouve dans les journaux et puis je fini par avoir une syntaxe un peu désaxée moi aussi pour finir :)

29 commentaires:

Shandara a dit…

J'ai jamais entendu les premières, alors que les dernières oui, quelques fois. Mais je serais incapable de dire si c'est ici ou en France... :)

J'espère que tu profites bien de ton printemps, ici aujourd'hui on a une belle tempête pour saluer le printemps hihi..

Beo a dit…

Shandara * Mes exemples sont tous suisses. Mais ce ne serait pas étonnant que certaines soient utilisées aussi en France ;)

Premier jour du printemps tout plein de soleil mais le vent était tellement fort et froid que j'avais les oreilles toutes froides alors; au lieu de faire ma pause lecture j'ai juste profité un petit moment plus tard quand c'était un poil plus chaud.

Bonne tempête! Ce n'est sûrement pas la dernière, hihhihi!

Caro D a dit…

Suis arrivée ici depuis le blog de JvH :-)
Alors je laisse mon petit commentaire !

Oui, ce sont des expression françaises.

- pour noyer le poisson, tu as bien saisi le sens.
A l'origine, ça vient d'une pratique de pêche qui consiste à "noyer" le poisson que l'on vient de pêcher en le sortant de l'eau puis l'y replongeant plusieurs fois de suite, de façon à ce qu'il perde un peu la tête.

- Faire long feu est la vraie expression à la base.
On entend beaucoup plus souvent "ne PAS faire long feu" mais c'est une faute.
L'expression ancienne vient d’une cartouche dont l’amorce brûle trop lentement, de sorte que le coup manque son but.

- impacter : ben oui, ça veut dire avoir un impact, des conséquences. c'est un anglicisme...

- L'hôpital qui se moque de la charité : c'est quand quelqu'un te fait un reproche que tu aurais toi-même pu lui faire parce qu'il fait pire.
hôpital et charité étant dans ce contexte tous les deux des établissements hospitaliers.

- pas compris ce qui gêne dan la phrase avec les banques :-o

- Ni dans la suivante à vrai dire ;-)

Voilà, je repars en silence !

Beo a dit…

Bonjour Caro et bienvenue à toi par ici.

Merci pour tes lumières, j'apprends grâce à toi un peu mieux le sens des premières phrases citées.

Pour ce qui est de la phrase au sujet des banques, pour moi ça sonne papou. :)))

Pour la dernière, à y regarder de plus près: peut-être qu'une simple virgule entre grave et s'agissant.... mais elle continue de me titiller...

Tu reviens quand tu veux hein!

Dr. CaSo a dit…

S'agissant et impacter sont des anglissismes et c'est très moche, je suis d'accord! Le reste n'est qu'une question d'expressions suisses/françaises (pas de syntaxe), qu'il faut juste mémoriser, comme il y a nombre d'expressions québecoises qui me sont obscures, à moi :)

"Modifier un document et le produire en justice est grave s'agissant des agents de l'État." devrait être "Modifier un document et le produire en justice est grave étant donné qu'il s'agit d'agents de l'État."

Beo a dit…

Dr.Caso * Tu as raison, il ne s'agit pas pour toutes de syntaxe et je veux bien croire que certaines phrases québécoises te soient obscures. Je tique parfois sur certaines aussi ;)

Pour celle-ci je dirais:

Modifier un document et le produire en justice est grave quand il s'agit d'agents de l'État.

Cynthia a dit…

Impacter c'est tellement moche, ça serait bien si les gens arrêteraient de l'utiliser!

Beo a dit…

Cynthia * Franchement moi c'est la toute première fois que je lisais ce terme dans un journal et je n'ai pas souvenir de l'avoir déjà entendu.

Pour être affreux: ça l'est!

coco a dit…

Effectivement quelques expressions françaises. Je les utilise très rarement. Après tout dépend peut-être avec qui tu t'entretiens. Avec "mes clients" ce n'est pas la peine car ils ne comprendront pas ! :-)

Beo a dit…

Coco * Moi aussi j'adapte mon langage à l'interlocuteur, mais bon je suis plus pointilleuse envers la presse écrite on dirait bien ;)

Il y a des expressions tellement truculentes et imagées que les affreuses n'en sont que plus choquantes.

Olivier d'Evian a dit…

J'ai trouvé un site amusant, sur les expressions. On peut même s'abonner et en recevoir une chaque matin. :)
http://www.expressio.fr/

Beo a dit…

Olivier * Merci, je vais aller voir ça :)

seb haton a dit…

En tant que linguiste observateur, je dois reconnaître que toutes ces expressions font long feu et impactent beaucoup la langue française s'agissant de son évolution. On pourrait bien n'accepter plus aucun néologisme ou expression nouvelle mais ce serait l'hôpital qui se moquerait de la charité, puisque nous ne parlons pas tous bien la langue.
Je ne cherche pas à noyer le poisson mais à donner un point de vue professionnel sur une question cruciale.

PS : Tu as raison à propos de la virgule...

sébastien

Beo a dit…

Seb * Je t'adore toi!

Bravo pour l'utilisation très à propos de tous ces exemples :)

Notes que je ne râle pas contre la manière de parler des gens, mais bien contre les personnes qui écrivent dans ce qu'on appelle encore un journal.

Par contre je n'ose les qualifier tous de "journalistes" :)

seb haton a dit…

Mon commentaire était clairement écrit pour te faire rire, je suis content d'avoir réussi :))
Dans nos journaux régionaux, il y a de plus en plus d'articles écrits par des correspondants qui, s'ils ne sont pas analphabètes, n'ont aucune formation journalistique ni de grandes compétences littéraires.
Le résultat est parfois indigne d'un bon journal...
sébastien h.

Beo a dit…

Seb * Pour m'avoir fait rire: tu as bien réussi et je ne dois pas être la seule à avoir apprécié :)

Le phénomène des journaux régionaux est bien réel mais je me dis que souvent l'étape de la correction fait toute la différence et non la taille du journal. Le phénomène concerne aussi les gratuits.

La plupart des choses qui me choquent vraiment proviennent d'un grand quotidien, payé à prix fort et dans lequel on s'attend à plus de rigueur, vraiment :(

Beah a dit…

Je m'y retrouve dans tes expressions car la plupart sont utilisées en France! (j'aime bien d'ailleurs celle de l'hôpital qui se moque de la charité. Et pour ce qui est de noyer le poisson, détrompe-toi, un poisson ça se noie facilement (beaucoup de poissons meurent noyés dans les grands filets de pêche dérivants).
En fait, j'aime beaucoup toutes ces expressions, ainsi que celles que j'apprends tous les jours au Québec.

amicalsupport a dit…

Eh bien je peux toujours en expliquer une; est grave s'agissant des agents de l'état: est grave vu qu'il s'agit des agents de l'état. C'est beau?

amicalsupport a dit…

A moins que ce soit : quand il s'agit... oui, à bien y penser, c'est plutôt ça. Ça m'arrive des fois, je suis sûre de mon coup, et en y repensant j'ai un autre avis.

Beo a dit…

Beah * Au fil des commentaires, je me rends compte que ce sont des expressions très utilisées en France alors.... je m'interroge sur le pourquoi est-ce que c'est comme si je les voyaient que tout récemment par ici? C'est troublant....

J'apprends aussi que les poissons peuvent se noyer, il m'arrive donc d'écrire n'importe quoi! Hihihihi!

Beo a dit…

Amical support * C'est difficile de tenter d'arranger une tournure de phrase.

Personnellement je préfère repartir de zéro ;)

seb haton a dit…

La correction est un vrai problème. Dans les journaux que je connais, il n'y a plus de correcteur professionnel (même pas vacataire) et le travail de lecture est destiné à limiter le nombre d'erreurs orthographiques par la correction automatique sur traitement de textes.
Ainsi, si le correspondant est nul en syntaxe, l'article l'est aussi...
Bonne fin de semaine,
sébastien h.

Beo a dit…

Seb * C'est bien ce que je remarque aussi.

Parfois le correcteur automatique du traitement de texte utilisé pourrait sauver des plumes.... si la personne avait le réflexe de l'activer :)

Bonne fin de semaine à toi aussi et on change l'heure!!!

seb haton a dit…

Ah, merci ! J'aurais bien pu oublier ça !
Bon dimanche, alors.
sébastien h.

Beo a dit…

Seb * ;)

amicalsupport a dit…

Dans tes premiers textes que je viens de lire j'ai remarqué l'emploi de plusieurs expressions et tournures qu'on n'emploie pas au Québec: le mot effaré, par exemple. Ça entre, tranquillement.

Beo a dit…

Amical support * J'utilisais le mot effaré au Québec moi, et bien d'autres. De tout temps je me suis amusée avec le vocabulaire et je continue.

Par contre, c'est clair qu'en 12 ans en Suisse, j'ai aussi adopté des tournures de phrases que parfois je regarde à deux fois avant de publier. Sauf que j'ai aussi pas mal de lecteurs suisses et européens alors :)

dieudeschats a dit…

Ça ne me semble pas particulièrement suisse, en Belgique ça ne choquerait pas. Et "impacter", ça s'utilise beaucoup en entreprise ! Ca va souvent de pair avec... restructuration :-(

Beo a dit…

Dieudeschats * Je suis bien consciente de n'avoir pas produit ici des raretés ;)

Pour impacter, c'est bien vrai qu'en entreprises les anglicismes sont de plus en plus utilisés, la tendance est irréversible hélas :(