vendredi, mars 18, 2011

L'enfant prodige, l'incroyable destinée d'André Mathieu

Je découvre les joies du streaming et franchement: je suis extrêmement gourmande!!!! Mon nouveau temps libre m'en donne l'occasion aussi et j'en profite.

Je vous explique ma méthode qui est très simple. À partir d'un index de films québécois, je choisis un titre et s'il est disponible en streaming: c'est parti! Ce n'est que du bonheur que d'avoir accès à notre cinéma qui m'a tant manqué!

Ce soir j'ai regardé L'enfant prodige, l'incroyable destinée d'André Mathieu. Un film qui mériterait de faire le tour du Monde. Il aura quand même eu sa première mondiale à L'Exposition Universelle de Shangaï, en mai 2010 ;)

Personnellement je découvre la vie de ce génial compositeur de musique qui a connu la gloire autant en France qu'aux États-Unis dans les années 40. La Guerre a malheureusement abrégé son séjour parisien alors qu'il rencontrait les plus grands compositeurs de l'époque.
Malheureusement, la vie de petit prodige et les circonstances ne font pas la vie facile à un homme qui se retrouve très mal préparé à la modernité des années 60.

Une mère omniprésente, une époque où la jeunesse commet quelques excès; mais surtout une modernité qui je crois ont poussé ce jeune homme à une dérive, sans bouée de sauvetage... Triste destin.

Il nous aura légué un magnifique catalogue d'une centaine d'oeuvres qu'Alain Lefèvre aura grandement contribué à sortir des boules-à-mites. Autant par sa participation à ce grand film, autant par la large diffusion qu'il s'active à faire presque quotidiennement: diffusion de l'oeuvre d'André Mathieu!





Une magnifique découverte pour ma part!

8 commentaires:

Cynthia a dit…

J'ai longtemps habité rue André Mathieu, il faudrait bien que je découvre son oeuvre ... en tout cas tu me donnes envie :)

Beo a dit…

Cynthia * Tu m'apprends qu'il y a une rue à son nom: au moins ça!

Avec mes incursions sur RDI: ça fait 2 ans que j'en entends parler, surtout par Alain Lefèvre qui a une grosse responsabilité dans la réhabilitation de toute l'oeuvre de Mathieu et aussi dans le film.

Je t'assures que tu ne serais pas déçu par l'histoire de ce compatriote qui a été porté aux nues dans ses jeunes années et pour qui malheureusement la suite a été moins heureuse.

Il nous reste son oeuvre.... que je découvre tranquillement.

Shandara a dit…

Fait longtemps que j'entends parler de ce film, faudrait bien que je le regarde un de ces 4. On dirait que le cinéma Québécois m'intéresse moins depuis mon retour, sûrement du fait que je ressens moins le besoin de m'imprégner de la culture, vu que je baigne dedans?!

Beo a dit…

Shandara * Je te comprends et tu les as à porté de main aussi :)

Mais celui-là: c'est vraiment un gros pan de notre Histoire, dire qu'il a fallu un Français d'origine pour faire aboutir ce film ;)

Moi, comme je viens de dire à Mandy au téléphone: je fais une orgie de films québécois et ça me fait le plus grand bien!

amicalsupport a dit…

Je voulais faire lancer la cassette du film sur André Mathieu, à la bibliothèque, à Québec, et je me suis trompé de titre: j'ai donc analysé à la place un film australien, Le prodige (sur www.voir.ca, cliquer Membres, Andrée Paradis).

Beo a dit…

Amical support * Tu m'as bien fait rire avec ton erreur!

En cherchant sur le Net, on arrive à un tout autre film oui et je vais te rassurer parce que quand j'ai cherché le titre la première fois: je tapais enfant prodigue.... ce qui n'est pas tout à fait la même chose!

amicalsupport a dit…

Enfant prodigue; c'est amusant. En fin de semaine j'ai analysé un film (qui venait de passer à la télévision), Le chef de gare, et en cherchant l'image sur Internet j'ai vu qu'il y avait plusieurs films portant ce titre.

Beo a dit…

Amical support * Il m'arrive souvent de faire de genre de lapsus de lecture ;)

J'ai parfois l'impression que les cinéastes sont moins originaux dans leurs titres que les écrivains.