jeudi, juillet 29, 2010

Invisible


Personnellement de lire un roman d'Auster a toujours été une expérience d'introspection formidable, grandiose, impossible à vivre avec d'autres auteurs que j'ai lu.

Les critiques sont parfois injuste envers lui car lui: il a toujours été fidèle à sa ligne de vie. Bien évidemment les circonstances ont pu l'amener vers un certain hermétisme dû à son désir de rendre les expériences qui croisaient sa route.

Comment un auteur américain peut-il intégrer les évènements du 11 septembre 2001 dans son oeuvre? Je l'ignore parce que je n'ai pas lu le roman s'y rattachant mais je sais pertinemment qu'il a réussi ce pari.

C'est ce que j'ai toujours admiré chez Auster: l'intégralité de sa bonne foi à partager avec ses lecteurs ce qui lui tient à coeur au moment de la rédaction de son livre du moment.

On peut ne pas être d'accord, on peut ne pas arriver à pénétrer ce monde qui semble hermétique, monde qui ne demande qu'à être découvert pourtant.

Avec lui j'ai l'impression d'avoir vécu un moment à New York en lisant sa Trilogie New Yorkaise.

Avec lui.... j'ai vécu la solitude au cube avec L'invention de la solitude.

Avec lui, j'ai fais Le voyage d'Anna Blume

Avec lui, j'ai vécu le Moon palace

Avec lui j'ai entendu La musique du hasard

Avec lui, j'ai senti L'art de la faim

Avec lui, j'ai cherché Le carnet rouge

Avec lui, je me suis élevée en lisant Léviathan

Avec lui, j'ai été éblouie par M. Vertigo

Avec lui, j'ai été émue avec Tombouctou

Avec lui, je suis entrée dans sa période que je qualifierais de multiple avec La nuit de l'oracle

Avec lui, ma conditon d'invisible au réel a été adoucie par Invisible!!!!

Invisible de Paul Auster

6 commentaires:

beah a dit…

Je le lirai sans aucun doute, j'aime beaucoup Paul Auster et j'ai adoré M. Vertigo.

speedy80 a dit…

Ah ben tu vois, moi je suis allergique à Paul Auster... La trilogie, arf, j'ai dû réussir à en lire 80 pages, pas plus. C'est un style vraiment particulier qui me rebute beaucoup!
par contre j'ai une amie qui est comme toi, c'est à chaque fois un pur délice pour elle de se glisser entre ses pages :)

Beo a dit…

Beah * J'ai aussi Dans le scriptorium en format poche qui m'attends, c'est toujours une fête pour moi d'avoir un Auster à lire :)

Beo a dit…

Speedy80 * Ce n'est pas un auteur facile à lire, sauf quand on a envie d'entrer dans son monde, pour ma part l'idéal pour le lire est que je soit en vacances.

Il faut du calme et de la concentration pour bien savourer Auster :)

shaton a dit…

Une vraie fan !
Mais il le mérite.

Beo a dit…

Oui Shaton, je suis une vraie fan, dès le premier roman j'ai eu envie de lire tous les autres et j'ai déjà attendu des parutions à venir impatiemment!