dimanche, septembre 04, 2011

Journée en vadrouille!

L'occasion était trop belle et la météo magnifique pour aller me balader. Une publicité vue au printemps dernier m'avait alertée, puis j'avais oublié tout ça dans un coin de ma mémoire. En début de semaine Ophélie m'a rappelée cette manifestation du livre sur les quais de Morges.

La première édition de ce salon d'auteurs a eu lieu en 2010. Pour cette deuxième édition, le Québec est invité d'honneur. J'ai failli y aller avec une de mes voisines qui aime beaucoup lire sur le Québec et lire des auteurs québécois. Malheureusement elle s'est décommandée et c'est seule que je suis partie en balade.

Une journée toute en soleil, je suis partie en matinée afin d'avoir tout mon temps, la seule contrainte étant le stationnement. J'ai trouvé une place que j'ai payée jusqu'à 18 heures alors; pas de stress sur ce plan.

J'ai profité un moment de la verdure du magnifique Parc de l'Indépendance avant de me diriger vers les quais.


Je n'ai pas pu résister à prendre quelques photos du Château qui est magnifique.


Ensuite, j'ai fait une pause devant la marina, le lac était magnifique et le mercure frôlait déjà les 26°C.

Je suis entrée sous la tente par la porte ouest, plusieurs classes profitaient du Salon pour faire des activités reliées à la lecture et tout un espace leur était réservé.

J'ai flâné, tout en cherchant l'emplacement québécois que j'ai trouvé tout près de la porte est :)))

C'est là que j'ai réalisé que j'étais tout à côté du débarquadère et que la galère La Liberté effectuait des croisières. Un tout petit circuit en face de Morges, avec repas sur l'heure du midi.


Depuis son inauguration, je ne l'avais plus revue d'aussi près. Ils l'ont améliorée, elle est magnifique n'est-ce pas?


J'en ai profité pour manger une bonne glace à la pistache bien installée au glacier tout près de la tente. Ensuite, je suis allée voir qui était présent. J'avais déjà repéré des visages mais pas de Marie Laberge.

J'ai commencé par aller me présenter à Jean-Jacques Pelletier qui avait toute sa production avec lui, en grand format et en format poche. Malgré le fait que je n'en ai que quatre de lus, il m'en reste pas mal à venir. Trop pour espérer de tous les acheter au Salon :(

Très belle discussion, je lui souhaite un bon séjour et je passe rapidement devant les autres auteurs présents. Je ne les connais pas alors.... je me retrouve à l'autre bout de leur table et la conversation s'amorce avec la petite dame qui se trouve être Elise Turcotte. Je ne la connais pas non plus mais tout coule et en fait c'est elle qui me presse de questions sur ma vie en Suisse.

En regardant sa production je vois qu'elle fait aussi de la poésie, limite haïku parfois. Je craque pour un petit format poche qui n'est pas récent mais je me fie toujours à mes impulsions en terme de lecture alors... Elle a la gentillesse de me le dédicacer avant de quitter avec les autres pour aller dîner.

Les auteurs absents lors de mon arrivée le sont toujours.... du coup la table est totalement désertée! Réflexe: je m'y installerais bien pour garder le fort.... mais bon! Je n'ose pas :)

Je me balade encore, à plusieurs reprises je rencontre un jeune homme faisant partie de l'organisation et qui guide les gens quand ils recherchent un auteur ou un livre précis. On se retrouve à côté de la production de Pelletier. Il hésite car plusieurs personnes déjà le lui ont conseillé. J'en rajoute une couche avec mon engouement sur cet auteur. Je prédis qu'il va craquer avant la fin du Salon.

Je sors me balader au bord du lac et je décide d'aller en ville pour manger moi aussi. Malgré une envie de crêpes-un local m'a tout bonnement donné son avis en me conseillant fortement de ne pas y aller-, j'ai fini par aller jusqu'à la gare pour manger mon petit poulet frit du Mc Do.

Ce quartier, que je découvrais il y a une année lors de mes pauses de boulot, est bien agréable par beau temps, malgré les nuisances de plusieurs chantiers. Je suis revenue par une petite ruelle qui cache même une impasse!


Depuis des années c'est plutôt les décorations de son entrée et sortie qui m'intriguaient quand je passais devant en voiture.




Je suis revenue pour une 4e fois à la tente, j'ai pris le temps de faire une tournée plus approfondie et d'observer les auteurs présents. J'ai même loupé une photo-en fait c'est mon appareil qui a fait des siennes-, sinon j'avais Bernard Pichon en grande conversation avec Frédéric Recrosio!

Après plus de 4 heures sur place et toujours pas de Marie Laberge en vue.... j'ai quitté avec une petite déception mais en même temps, avec la satisfaction d'une visite très agréable. Ce n'était pas une obligation de la voir mais j'aurais bien aimé quand même hein!

Je suis rentrée par les petites routes de campagne, puis j'ai passé la fin de l'après-midi avec mes voisines pour leur raconter ce qu'elles avaient manqué, hihhihi!

9 commentaires:

Coco a dit…

Quand il y a un évenement dans la région spécial Québec, je ne peux manquer cela. Discuter avec les personnes si simples et agréables fait passer une journée de pluie en journée de grand soleil pour moi.
Samedi il a fait très chaud. Nous étions à un barbecue à midi, avec un cadeau ...des coups de soleil! Mais hier c'était journée pluie.
Belle semaine.

Beo a dit…

Coco * Il y en a souvent des événements comme ça près de chez-toi?

Durant mes premières années ici, je pouvais faire des km pour voir des choses de chez-moi :)

Maintenant c'est plus fréquent, par contre pour les auteurs c'est bien la première fois je crois. J'espère que ça va pousser les libraires à offrir plus d'auteurs québécois sur leurs rayons!

Ici on est passés du vendredi caniculaire, aux forts orages samedi soir et carrément à l'automne brumeux et pluvieux hier!

Ce lundi est frais, nuageux, venteux, avec quelques éclaircies, hihihi!

Bonne semaine à toi aussi!

Shandara a dit…

Hey c'est dommage pour Marie Laberge! Mais bon t'as quand même vu du beau monde on dirait :) Contente pour toi!

Beo a dit…

Shandara * Oui dommage et en même temps je me dis qu'on étaient pas dues pour se rencontrer :)

Coco a dit…

Il y a la foire européenne à Strasbourg. Un genre expo Québec. Il y a souvent 2 ou 3 stands de produits Québecois. Une année c'était l'année du Québec. J'avais du mal à décoller des stands.
Pour les livres, il y a "les journées du livre" à Colmar ou Mulhouse. Mais là j'y vais moins. Ou le salon des voyages à Colmar.

Beo a dit…

Coco * Cool! Je trouve ça très intéressant et agréable pour faire connaître un pays, encore plus quand c'est le nôtre ou l'un de ceux dont on est amoureux: comme c'est dans ton cas ;)

Valvita a dit…

J'y étais également. J'ai trouvé très agréable cette ambiance décontractée où les auteurs étaient si accessibles. Malheureusement, ma timidité m'empêche d'accoster qui que ce soit.

Et je crois bien que c'est mon premier commentaire sur ce blog.
Bonne journée.

Beo a dit…

Valvita * Bienvenue à toi par ici!

Merci pour ton commentaire. Je suis timide aussi, je n'ai pas su passer par dessus celle-ci pour aller saluer Recrosio et Pichon que j'ai eu à portée de voix :(

Monsieur Pelletier avec qui j'ai discuté pas mal, a bien vu que j'étais à mi-parcours de toute sa production. C'est mieux que rien, surtout que les auteurs à côté de lui et qui suivaient notre conversation m'ont un peu intimidée parce que je les connais à peine de nom... alors j'ai eu l'impression d'être malpolie en les saluant à peine :(

Beo a dit…

La lauréate du Grand prix du livre de Montréal 2011 n'est nulle autre qu'Elise Turcotte pour sa dernière parution: Guyana qu'il me tarde de lire!

http://ville.montreal.qc.ca/portal/page?_dad=portal&_pageid=1576,1746246&_schema=PORTAL